Les Bruxellois sont de plus en plus nombreux à utiliser le train pour se déplacer au sein de la capitale

La SNCB annonce des chiffres en hausse pour la fréquentation de ses trains à l’intérieur de Bruxelles : le nombre de voyageurs a augmenté de près de 50% en 3 ans (de 2015 à 2018). Des chiffres qui semblent montrer une tendance des navetteurs à utiliser des alternatives quand il s’agit de mobilité dans la capitale.

La SNCB a le sourire, son élargissement de l’offre “S” suburbaine à Bruxelles est présentée comme un succès avec des chiffres interpellants, puisque selon un communiqué de presse, le nombre de navetteurs utilisant cette offre de transport a presque doublé en 3 ans (+44%). Contactée, la SNCB ne souhaite cependant pas divulguer pour des raisons commerciales le nombre exact de navetteurs utilisant actuellement ce service.

L’offre “S” a été récemment élargie et dessert actuellement 34 gares de le Région de Bruxelles-Capitale. La fréquence des trains a elle aussi été augmentée, de sorte de proposer aux utilisateurs des transports publics une offre complémentaire à celle de la STIB. “Plus de la moitié de ces gares comptent désormais 3 trains ou plus par heure, dans chaque sens, et une part croissante de celles-ci dispose à présent d’au moins 4 arrêts par heure et par sens“, est-il précisé dans le communiqué.

Cette offre est vue comme une “alternative rapide, sûre et confortable par rapport à la voiture“, permettant d’après les calculs de la SNCB, de réduire de moitié son temps de trajet. “A titre d’exemples, un trajet en train « S » de Boondael à Bordet dure en moyenne 22 minutes (avec une offre de 5 trains par heure), contre 45 minutes en voiture pendant les heures de pointe. Alors qu’un parcours en train de Schaerbeek à Bruxelles-Midi dure 14 minutes (avec  une offre de 5 trains par heure), il faut compter 35 minutes pour le même trajet en voiture en heures de pointe“.

La Rédaction en ligne

 

 

Partager l'article

28 mars 2019 - 12h12