Le neurofeedback : le conditionnement au service du patient

Avec le neurofeedback, il est désormais possible de visualiser en temps réel l’activité électrique dans les différentes zones du cerveau. Après un diagnostic posé, le patient est conditionné selon le principe récompense/punition, jusqu’à créer une habitude dans le cerveau. 

Cette technique, qui date des années 1960-70, permet aux patients de mieux se concentrer et de réduire les troubles de l’attention. Il est nécessaire de réaliser plusieurs fois les exercices, afin de conditionner le cerveau, en suivant le même schéma que le principe pavlovien.

Bien que ces séances ne soient pas remboursées par la mutuelle, certains patients, parmi lesquels de nombreux étudiants, affirment que le neurofeedback leur a permis d’améliorer leur concentration ainsi que la qualité de leur sommeil.

­

■ Un reportage de Jean-Michel Herbint et Manon Ughi.

Partager l'article

08 juin 2019 - 16h11