Les femmes sont trop peu nombreuses aux postes à responsabilité dans le monde du sport

Le nombre de femmes aux postes de dirigeants dans le monde du sport est particulièrement bas. Pour faire face à ce manque, l’Association Interfédérale du Sport Francophone met en place des conférences pour former des femmes à ces postes à responsabilités.

Ces formations de quelques heures permettent ainsi à des femmes de découvrir tous les aspects de la gestion d’un club de sport voire d’une fédération sportive : la législation, les ressources humaines, les finances, etc. L’Association Interfédérale du Sport Francophone espère ainsi mener de nombreuses femmes vers un autre aspect du monde sportif avec ces formations. Car aujourd’hui, seulement 28,5% de femmes sont présentes au sein des conseils d’administration des fédérations sportives en Belgique francophone. “Il faut évidemment la passion du sport avant tout”, confirme Sylvie Ronsse, directrice générale de la Fédération francophone de gymnastique et de fitness. “Et c’est un engagement à prendre pour l’avenir”.

Les invitées : Sylvie Ronsse (directrice générale de la Fédération francophone de gymnastique et de fitness), Carrie Levert (coordinatrice de l’ASEUS) et Marine Seijkens (chargée de projet de l’Association Interfédérale du Sport Francophone).

Retrouvez M le Mag de la rédac’ du mardi au vendredi à 18h25 sur BX1.

 

Partager l'article

12 janvier 2018 - 19h26