Découvrez   

Emplois menacés chez FedEx : 47 postes administratifs en danger à Zaventem

L’objectif de l’entreprise est de “redimensionner ses effectifs européens”. 

Environ 600 emplois sont menacés chez Fedex en Belgique. Le transporteur américain emploie notamment quelque 1.700 travailleurs à Liège. Mais outre son hub aérien liégeois, le transporteur a l’intention de restructurer aussi ses activités à Zaventem. Selon le syndicat libéral, 47 emplois sont menacés à Brussels Airport, où FedEx emploie 1600 personnes (700 personnes travaillant pour l’ancien TNT et près de 900 pour Fedex.) Les emplois menacés seraient exclusivement administratifs.

L’objectif du transporteur américain est de réduire les doublons et les dépenses dans le contexte de la finalisation du processus d’intégration de TNT à FedEx. Réactions de colère évidemment du côté syndicale, qui table sur la négociation pour limiter la casse, assure Fouad Bougrine secrétaire permanent de la la CGSLB-Hal-Vilvoorde

L’incompréhension côté travailleurs est d’autant plus grande que FedEx a bien bénéficié de la crise sanitaire, avec la hausse des transports de colis. Il faut dire que le fret, contrairement au transport passager, a fortement augmenté ces derniers mois. Si le transport passager à Brussels Airport a connu en 2020 une baisse de 74% par rapport à 2019, le fret aérien affiche lui une croissance de 2,2 % sur la même période.

Syndicats et direction de FedEx se rencontrent la semaine prochaine.

S.R. – Photo: Eric Lalmand/Belga

►Les détails, avec l’interview de Fouad Bougrine secrétaire permanent de la la CGSLB-Hal-Vilvoorde

Partager l'article

20 janvier 2021 - 10h15
Modifié le 20 janvier 2021 - 16h06