Découvrez   

Une œuvre de Jacques Jordaens retrouvée dans la maison communale de Saint-Gilles

Tableau Jordaens Saint-Gilles Charles Picqué - MRBAB

Une œuvre originale du maître baroque flamand Jacob Jordaens est exposée depuis des années à l’hôtel de ville de Saint-Gilles. Des experts en art viennent de le découvrir. 

Le tableau était accroché dans le bureau de l’échevin de l’urbanisme au moins depuis près de 60 ans. Avant ça, il avait été accroché dans un musée communal pendant des années, après un généreux don d’un collectionneur d’art en 1915. Il avait été estimé à plusieurs reprises par des connaisseurs d’art, mais ils supposaient qu’il s’agissait d’une copie d’un Jordaens, ou peut-être d’une œuvre d’un de ses disciples.

Aujourd’hui, il est authentifié comme la version la plus ancienne connue d’une composition de “La sainte famille”, âgée de plus de 400 ans, que Jordaens réutilisera dans trois autres tableaux conservés dans les prestigieux Metropolitan Museum de New York, l’Ermitage de Saint-Pétersbourg et l’Alte Pinakothek de Munich.

“Le tableau était fixé au mur à une hauteur de trois mètres, donc personne ne l’avait jamais retourné”, explique à Bruzz l’historien de l’art Constantin Pion, qui a personnellement fait la découverte. “Quand je l’ai fait, j’ai trouvé au dos des indications qui n’avaient jamais été remarquées, comme un insigne du comité de contrôle de la ville d’Anvers” qui date d’environ 1618. A cette époque, Jordaens n’avait pas d’élèves ni de style qui lui était propre, donc personne ne copiait encore ses œuvres.

L’œuvre va bénéficier maintenant, au sein de l’Institut royal du Patrimoine artistique, d’une restauration d’un an financée par urban.brussels.

“Fin 2021, le public pourra découvrir le tableau dans tout son éclat et ses couleurs d’origine aux MRBAB, où il sera exposé au cœur d’une des plus importantes collections de Jacques Jordaens au monde.”, indique les Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique.

A.V. – Photo: © MRBAB | L’historien de l’art Constantin Pion (à gauche), le bourgmestre Charles Picqué (au centre) et le commissaire Joost Vander Auwera du MRBAB (à droite) avec l’œuvre originale de Jacob Jordaens.

Partager l'article

08 décembre 2020 - 07h56
Modifié le 08 décembre 2020 - 10h49