Découvrez   

Communales 2018: Didier Gosuin tire une liste rajeunie à Auderghem

Le ministre bruxellois de l’Emploi et de l’Économie Didier Gosuin a présenté lundi la liste DéFI qu’il tirera, comme prévu, dans son fief d’Auderghem.

Il précédera l’échevine de l’Emploi, du Développement et de la Culture Sophie Devos, le Premier échevin Alain Lefebvre, l’échevine de la Population Pascale Despineto, l’échevin de la Propreté Bruno Collard et la présidente du CPAS Véronique Artus.

La liste sera poussée par le bourgmestre faisant fonction Christophe Magdalijns et l’échevine de la Jeunesse, des Seniors et de la Coordination sociale, Jany Crucifix.

Plus globalement, la liste se compose pour un tiers de mandataires déjà actifs en politique depuis un temps certain, un tiers de personnes qui achèvent leur premier mandat, et un tiers qui font leurs premiers pas en politique. On y dénombre 15 femmes et 16 hommes, six candidats de moins de 30 ans et la moitié de moins de 50 ans.

L’ensemble des candidats sont issues de tous les quartiers de la commune et d’un large éventail de parcours professionnels. La liste s’enorgueillit d’un bilan de saine gestion à la tête de cette commune du sud-est de la capitale. Celle-ci affiche 42 deux années successives de comptes à l’équilibre et des taux d’imposition les plus bas à Bruxelles. DéFI entend donc conforter la commune dans sa bonne gouvernance et y initier une certification de qualité des services rendus aux citoyens.

Participation accrue des citoyens, à l’aide notamment des nouvelles technologies, renforcement de la qualité de vie, plan local de développement durable et poursuite de l’implantation de crèches et d’écoles figurent, tout comme la sécurité, parmi les premières priorités du programme. DéFI entend également soutenir la solidarité entre les habitants.

Il prévoit de créer un restaurant social et de mettre en place des projets d’échanges entre jeunes et seniors. L’économie et l’emploi ne seront pas oubliés. De nouvelles formations en lien avec les habitants et les entreprises présentes dans la commune sont projetées.

Sans aller jusqu’à promouvoir un esprit de clocher, DéFI tient à conserver à Auderghem un esprit de village encore présent, en poursuivant le travail de requalification en boulevard urbain de l’entrée de Bruxelles située sur son territoire. La finalisation du réseau cyclable communal est également au programme.

La liste complète de DéFI à Auderghem.

BELGA

Partager l'article

25 juin 2018 - 16h24
Modifié le 25 juin 2018 - 16h57