Bois de la Cambre : la ville de Bruxelles en négociation avec la Région pour lui en confier la gestion

Si le Bois de la Cambre est actuellement géré par la Ville de Bruxelles, cela pourrait bientôt ne plus être le cas. Les deux exécutifs sont en tout cas en négociation, dans un objectif général de “rationalisation des parcs bruxellois”.

La Région bruxelloise souhaite depuis longtemps récupérer la gestion du Bois (elle en est déjà propriétaire depuis 1989), et la confier à Bruxelles Environnement. En effet, l’organe régional a les moyens d’assurer la gestion du parc de manière plus efficace et à moindres coûts, et particulièrement de réparer les voiries abîmées. Interrogés par Le Soir, les élus CDH Didier Wauters et Geoffroy Kensier, favorables au transfert, ont ainsi pointé du doigt les éventuelles “économies d’échelle tant pour l’achat de variétés que pour la mise à disposition de paysagistes et de jardiniers, la gestion de la diversité, l’harmonisation du mobilier urbain”. De plus, alentours, la Forêt de Soignes, le parc Tenbosch et l’Abbaye de la Cambre sont déjà dans le giron régional.

En octobre, le ministre bruxellois de l’Environnement, Alain Maron (Ecolo), a prôné à nouveau une gestion régionale. Des pourparlers viennent d’être engagés entre la commune et la Région, rapportent nos confrères du journal Le Soir. Contactée par Bruzz, l’échevine des Espaces Verts de la Ville de Bruxelles précise qu’il faut “rationaliser la gestion des espaces verts bruxellois, donc je suis disposée à parler du transfert de certains parcs, mais que nous n’avons pas encore identifiés“. Et de préciser dans les pages du Soir que “cela peut impliquer des transferts de la Région vers la ville ou vice versa“.

Avec comme conséquence probable, des fermetures plus régulières du Bois de la Cambre. En effet, Bruxelles-Ville et la Région bruxelloise n’ont pas les mêmes réglementations en cas de grand vent : si la commune ferme ses parcs lorsqu’il dépasse les 100 km/h, la Région privilégie d’interdire la circulation dès 70km/h (d’avril à novembre) ou 80 km/h (le reste de l’année).

Arnaud Bruckner – Photo : Belga / Aline Brugmans

Partager l'article

25 novembre 2019 - 12h27