Belgique-Russie : le premier match de l’année pour les Diables Rouges

C’est sans plusieurs de ses cadres mais avec toujours autant d’envie et d’ambition que la Belgique de Roberto Martinez va jeter les jalons de sa campagne qualificative pour l’Euro 2020. Ce jeudi soir au stade Roi Baudouin (20h45), les Diables Rouges vont défier la Russie, sur papier l’adversaire le plus redoutable de leur groupe.

Ce duel contre les Russes est aussi le premier depuis l’annonce de la retraite internationale de Marouane Fellaini. C’est donc sans l’atypique milieu de terrain, mais aussi sans Vincent Kompany, Axel Witsel, Kevin De Bruyne, Thomas Meunier, Mousa Dembélé et Romelu Lukaku, tous blessés, que la Belgique va devoir aborder le premier de ses dix rendez-vous vers le tournoi continental.

Malgré ces absences de taille, les compères de Tottenham Toby Alderweireld et Jan Vertonghen ont répété cette semaine à Tubize qu’ils voulaient “envoyer un signal fort contre la Russie après la défaite en Suisse” et “que le seul objectif était de remporter la poule”.

Comme à son habitude, Roberto Martinez a lui tenu à mettre en garde ses joueurs. “La Russie mérite le respect après son très beau parcours en Coupe du monde”, a prévenu le Catalan. “Les Russes n’ont pas besoin d’avoir beaucoup le ballon pour faire mal, ils sont capables d’être rapidement dans le rectangle adverse.”

Côté russe, Stanislav Tchertchessov a enregistré les forfaits du défenseur central Ilya Kutepov et du milieu de terrain Roman Zobnin. Si le sélectionneur reste incertain quant à la composition de sa défense centrale, il a forcé le retour de Youri Zhirkov. Le latéral gauche, 35 ans, avait pourtant mis un terme à sa carrière internationale après la Coupe du monde mais a été rappelé. Jeudi, il pourrait honorer sa 88e sélection pour la ‘Sbornaïa’.

En mars 2017, la Belgique avait partagé l’enjeu (3-3) contre la Russie à Sotchi en amical. Menée rapidement 1-0, la phalange de Roberto Martinez avait marqué via Kevin Mirallas et Christian Benteke (2x) avant de se faire rejoindre dans le dernier quart d’heure. La rencontre au stade Roi Baudouin intervient également deux jours après l’annonce par l’Union belge de football (URBSFA) et Golazo, organisateur du Mémorial Van Damme, de la rénovation du stade national.

En effet, les deux parties veulent transformer l’écrin bruxellois afin qu’il réponde aux exigences actuelles. Pour ce faire, un budget estimé entre 150 et 200 millions a été avancé alors que la capacité devrait être réduite à 40.000 places.

Après avoir défié les Russes, la Belgique affrontera Chypre dimanche (20h45) au GSP Stadium de Nicosie. Versée dans le groupe I, l’équipe nationale défiera aussi l’Écosse, le Kazakhstan et Saint-Marin.

Belga

■ Duplex de Michel Geyer et Nicolas Scheenaerts

Partager l'article

21 mars 2019 - 18h23