Bart de Wever à propos du Parc Maximilien : “Ce n’est pas une coïncidence que cela se passe à Bruxelles”

Le président de la N-VA Bart de Wever tacle le PS, Ecolo et Défi, en avançant que ce n’est pas un hasard si le point de rendez-vous des migrants en transit – le Parc Maximilien – se trouve à Bruxelles.

 

Pour Bart de Wever, invité ce jeudi soir sur le plateau de “Terzake”, il est tout à fait possible de poursuivre les personnes qui se trouvent en séjour irrégulier sur le territoire et ne demandent pas l’asile. Il propose de confisquer le smartphone des sans-papiers de manière systématique dans le cadre de la procédure judiciaire : “Je vous garantis que le message passera très vite auprès des trafiquants d’être humains : la Belgique n’est pas ‘the place to be’ “.

Le président du parti nationaliste ne s’est d’ailleurs pas privé d’égratigner certains partis politiques comme le PS, Ecolo et Défi : “Ces partis sont tributaires des voix des nouveaux arrivants. C’est du pareil au même. Ils n’osent pas se confronter à la plateforme citoyenne“.

Bart de Wever est également monté au créneau pour défendre Théo Francken, Secrétaire d’Etat à l’Asile et à la migration : “La situation était urgente, il y a eu des coups de feu, de la violence… On devait faire quelque chose” qui justifie la décision de Théo Francken de créer des centres fermés afin de faire de la place aux migrants en transit.

Photo: Belga

Partager l'article

21 septembre 2018 - 07h50