Découvrez   

Attentat manqué du Thalys : un non-lieu prononcé pour le Bruxellois Youssef Siraj

Le Bruxellois, défendu par Me Nathalie Gallant, avait été incarcéré deux fois vingt jours en Belgique pour participation aux activités d’un groupe terroriste, et environ huit mois en France pour tentatives d’assassinat terroriste.

La chambre du conseil de Bruxelles a prononcé ce jeudi un non-lieu pour Youssef Siraj, inculpé dans le dossier de l’attentat déjoué du Thalys le 21 août 2015 en France, a indiqué vendredi le parquet fédéral, confirmant une information de la Dernière Heure.

“C’est une conséquence du non-lieu qui a déjà été prononcée en France”, a indiqué le parquet fédéral.

Youssef Siraj a été suspecté à tort de complicité dans l’attentat manqué du Thalys, notamment en raison de son passé judiciaire pour des faits de grand banditisme et pour sa proximité avec le kamikaze des attentats à Bruxelles, Khalid El Bakraoui, l’un de ses amis d’enfance. L’enquête avait aussi relevé que des suspects de l’attentat déjoué du Thalys s’étaient vus dans un établissement à Bruxelles appartenant au père de Youssef Siraj.

► Voir aussi notre reportage : Attentats de Bruxelles : la décision sera rendue le 5 janvier quant au renvoi des inculpés

Le 21 août 2015, un attentat terroriste a été déjoué dans un TGV Thalys reliant Amsterdam à Paris. L’attaque par armes à feu avait été projetée par Ayoub El Khazzani, un ressortissant marocain, islamiste radical. Plusieurs passagers du train étaient parvenus à neutraliser l’assaillant, évitant de nombreux assassinats.

Belga

Partager l'article

11 décembre 2020 - 14h52
Modifié le 11 décembre 2020 - 14h52