Molenbeek : un arrêt de travail des enseignants pour demander le gel de la scission de l’athénée Serge Creuz

Les enseignants de l’athénée royal Serge Creuz situé à Molenbeek-Saint-Jean ont marqué jeudi à 11h40 un arrêt de travail pour demander le gel de la scission de leur établissement. Une lettre signée par quelque 140 membres du personnel sera envoyée à la ministre de l’Education en Fédération Wallonie-Bruxelles Marie-Martine Schyns.

Une cinquantaine de personnes étaient présentes pour l’assemblée tenue en fin de matinée. La lettre a été rédigée à l’initiative du personnel. Le syndicat SLFP a couvert l’arrêt de travail. La scission de l’établissement a été décidée le 11 juillet 2018 à la suite d’un arrêt du Conseil d’Etat qui cassait la nomination de la préfète en poste – aujourd’hui démissionnaire – au profit d’un autre candidat. Elle doit être effective au 1er septembre.

Les membres du personnel remarquent qu’aucun calendrier de travail n’a encore été fourni aux organisations syndicales, que les affectations n’ont pas été finalisées, qu’aucun préfet n’a encore été désigné pour l’entité 2 et que le contrat pour le nouveau bâtiment n’a pas été signé. Avec ces retards accumulés, ils craignent un scénario catastrophe et appellent à un gel de la scission. “Le déménagement est prévu pour le 28 août“, souligne un enseignant. “On sait donc qu’on aura tout du moins du retard. Oui, il faut scinder cette école qui est trop grande pour lui donner une taille humaine, mais il faut faire les choses correctement“.

Source: Belga / Image: Google Maps

Partager l'article

23 mai 2019 - 15h49