Découvrez   

Molenbeek distribue des tests salivaires pour tout le corps enseignant

C’est une première en Région bruxelloise: la commune de Molenbeek recourt au test salivaire pour dépister le personnel des écoles.

Molenbeek est la première commune bruxelloise à distribuer au corps enseignant des tests salivaires. Ils doivent être réalisés à jeun et se font sur base volontaire. “On a encore une grosse semaine à tenir avant le congé de Toussaint. On voudrait être sûr, puisqu’on est à un endroit où le virus est très présent, qu’on enlève un maximum des gens qui sont porteurs dans nos écoles“, explique la bourgmestre Catherine Moureaux (PS). A Molenbeek, une personne testée sur trois (avec des tests PCR) est positive.

La commune récolte les tests puis les envoie à un laboratoire liégeois pour analyse. Les personnes positives devront se mettre en quarantaine pendant une période de 14 jours. Au total, près de 1.200 tests seront distribués jusque vendredi aux établissements scolaires.

60% de fiabilité

Avec des résultats le jour-même, les tests salivaires sont plus rapides que les PCR, mais ils présentent une fiabilité de 60%. C’est à dire que sur 100 personnes porteuses du virus, seules 60 vont être détectées. Il s’agit principalement des personnes avec une charge virale importante, autrement dit les plus contagieuses. “Ils sont certes moins fiables mais, utilisés à une large échelle, ils ont un effet sur la collectivité“, précise Catherine Moureaux.

Pour l’instant, les tests salivaires ne sont pas reconnus donc pas remboursés. C’est la commune qui paye la facture, pour un montant total de près de 14.000 euros.

■ Reportage de Camille Tang Quynh, Yannick Vangansbeek avec Raphael Sossa

Partager l'article

22 octobre 2020 - 16h23
Modifié le 22 octobre 2020 - 17h43