Koekelberg: Ahmed Laaouej fait un saut périlleux arrière pour le projet Cirk

Le projet Cirk à Koekelberg ne verra peut-être pas le jour. Prévus fin 2017, les 3.000m² qui devaient permettre de reloger l’Espace Catastrophe ne sont toujours pas construits. Et le nouveau bourgmestre, Ahmed Laaouej (PS) souhait examiner attentivement le montage financier avant de donner son feu vert, annone Le Soir.

Cela fait des années que l’Espace Catastrophe souhaite déménager des glacières de Saint-Gilles vers Koekelberg. Le centre koekelbergeois doit en principe être constitué de deux complexes, l’un situé dans la rue Stepman et l’autre donnant sur la rue de Neep, dans un quartier résidentiel. Au programme : une salle dédiée aux entraînements et à la recherche, deux studios de création et de diffusion de spectacles, un lieu de résidence pour les artistes, des bureaux avec un espace de co-working ouvert à d’autres institutions, mais aussi un foyer pour favoriser la rencontre.

Beliris finance le projet de construction à hauteur de 4 millions d’euros. Les 6 autres millions nécessaires proviennent de l’enveloppe du contrat de quartier Koekelberg historique et de la commune. Si le nouveau bourgmestre donne son accord, le début des travaux devrait avoir lieu dans le courant du premier semestre 2019. Ahmed Laaouej craint que le projet circassien ne plombe les finances locales. Selon son analyse, il manquerait encore 4,5 millions d’euros.

V.Lh./crédit:BX1

Partager l'article

09 janvier 2019 - 10h09