Découvrez   

Opération Tunn-Elle : Andrée de Jongh

Découvrez le portrait de la résistante bruxelloise Andrée de Jongh, défendue par Jacqueline Herremans.

Résistante lors de la Seconde Guerre Mondiale, Andrée de Jongh a cofondé le réseau Comète, permettant l’évasion de centaines de soldats anglais et américains face aux soldats allemands. Nommée “le Petit Cyclone”, elle a été arrêtée par la Gestapo en 1943 alors qu’elle s’apprêtait à traverser les Pyrénées. Elle a été déportée vers les camps de concentration de Ravensbrück puis de Mauthausen, d’où elle sera libérée en avril 1945.

Après la guerre, elle s’est engagée en tant qu’infirmière pour notamment soigner les lépreux au Congo, au Cameroun, en Éthiopie ou encore au Sénégal. La Bruxelloise est décédée à l’âge de 90 ans, en 2007.

Andrée de Jongh est défendue par Jacqueline Herremans, fille de résistant et administratrice de l’ASBL Mémoire d’Auschwitz.

Cliquez ici pour voter pour le nom d’Andrée de Jongh, en tant que nouveau nom du tunnel Léopold II

Réalisation de la vidéo : Élodie Fournot

Partager l'article

29 janvier 2021 - 06h00
Modifié le 04 février 2021 - 12h19