Découvrez   

Soutien à l’horeca, microcrédits… : le gouvernement bruxellois annonce de nouvelles mesures face à la crise

Le gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale s’est réuni ce jeudi pour se mettre d’accord autour de nouvelles mesures d’urgence économiques pour plusieurs secteurs, comme l’horeca.

Le gouvernement bruxellois, à l’initiative du ministre-président Rudi Vervoort (PS), du ministre des Finances et du Budget Sven Gatz (Open VLD) et de la secrétaire d’État à la Transition économique Barbara Trachte (Ecolo), des mesures économiques destinées à soutenir les secteurs parmi les plus touchés par la crise sanitaire du coronavirus.

Le gouvernement régional annonce notamment la mise sur pied par finance&invest.brussels d’un plan d’investissement destiné à aider les entreprises bruxelloises et stimuler l’emploi dans la Région-capitale. L’organisme bruxellois d’investissement est également appelé à soutenir, par le biais d’emprunts, les restaurants, les cafés, les hôtels ainsi que leurs fournisseurs. Avec cet outil, le gouvernement bruxellois vise principalement les grands établissements de l’horeca et les hôtels comptant 50 employés ou plus. La Région rappelle qu’une prime de 4 000 euros est déjà en place pour les plus petits établissements de l’horeca.

Le gouvernement bruxellois annonce également la mise en place d’un groupe de travail, mené par Rudi Vervoort, afin d’évaluer les mesures déjà adoptées et celles à préparer pour soutenir le secteur hôtelier.

En outre, une nouvelle mesure d’anticipation de l’engagement et de la liquidation des aides à l’expansion économique va être appliquée à l’ensemble des secteurs d’activité, après une première mesure annoncée pour les secteurs de l’horeca, du tourisme, de la culture et de l’événementiel (pour un montant, à l’époque, de 5,2 millions d’euros).

Les entrepreneurs-salariés accoudés aux coopératives d’activité et à la Smart seront soutenus à hauteur de 2 millions d’euros grâce à un prêt à taux réduit. Les microcrédits seront pour leur part renforcés via l’organisme Brusoc, en octroyant des crédits de trésorerie de maximum 15 000 euros à taux réduits à destination des indépendants, TPE et structures d’économie sociale. Enfin, un soutien de 500 000 euros sera accordé aux organismes de microcrédits afin d’accorder des prêts à taux réduits destinés à reconstituer un fonds de roulement pour la relance de l’activité des micro-entrepreneurs.

Gr.I. – Photo : Belga/Nicolas Maeterlinck

Partager l'article

30 avril 2020 - 15h08
Modifié le 30 avril 2020 - 15h08