Découvrez   

Réouverture des magasins non-alimentaires dès le 11 mai : le port du masque sera “fortement recommandé”

Alors que le port du masque est annoncé comme obligatoire dans les transports en commun et les aéroports, celui-ci sera seulement “fortement recommandé” dans les magasins qui rouvriront le 11 mai, comme l’a confirmé le Conseil National de Sécurité ce mercredi.

Comme annoncé lors de la publication du plan de déconfinement, la phase 1b pourra être lancée ce lundi 11 mai avec la réouverture des commerces non-alimentaires. Dans ces magasins, le port du masque sera “fortement recommandé, pas au-delà”, a annoncé la Première ministre Sophie Wilmès (MR). L’obligation n’est donc pas de mise dans les commerces mais d’autres règles ont été annoncées : un seul client par 10 mètres carré, et ce pour 30 minutes au maximum, et dans le respect des distances de sécurité rappelées depuis le début du confinement.

Comme l’a rappelé Sophie Wilmès, chacun ne peut faire ses courses dans les magasins que seul, pour éviter un effet de masse. Il existera toutefois des exceptions : une personne majeure peut ainsi accompagner un mineur alors que les personnes âgées ou dans le besoin peuvent également être accompagnées dans les magasins.

“Le but n’est pas de faire du shopping en famille”, a rappelé pour sa part la ministre de l’Économie, Nathalie Muylle (CD&V) par voie de communiqué. “Nous demandons aux gens de se rendre au magasin uniquement en fonction de ce qu’ils ont besoin”, ajoute-t-elle dans un communiqué. “Nous comptons sur chacun pour être solidaire et respecter les mesures.”

Les professions “de contact” comme les coiffeurs, les salons de massage et de bien-être, les tatoueurs, les instituts de beauté,… ne pourront par contre par reprendre du service lundi. Quant aux foodtrucks (aussi pour les glaces) et marchands ambulants individuels, ils pourront recommencer leur activité sous réserve d’une autorisation des autorités locales.

Lire aussi : Des visites de proches autorisées jusqu’à 4 personnes : ce qui sera permis dès le 10 mai

Myriam Delmée, secrétaire permanente Setca, dit pour sa part ne pas être satisfaite par les mesures proposées. “Il nous semble essentiel qu’un maximum de masques soit porté pour protéger les travailleurs et les clients. Aussi, nous n’avons pas plus d’informations concernant les rues commerçantes et les centres commerciaux”, a-t-elle confié sur l’antenne de la RTBF. “Certains documents annoncent jusqu’à 4000 personnes dans les centres commerciaux, il risque donc d’y avoir des afflux de gens dans des espaces restreints. Je ne suis pas non plus ravie de savoir qu’on pourra être à plusieurs dans certaines situations pour faire ses courses”.

Du côté de la CNE, on s’interroge également sur la décision de ne pas obliger le port du masque. “Beaucoup de travailleurs sont demandeurs et certains commerçants souhaitent l’imposer. Il est important en tout cas que tout soit mis en place pour assurer la protection des travailleurs. Le principal est de respecter les mesures de distance ainsi que l’attente dans les files”, confie Delphine Latawiec.

Enfin, chez Comeos, la fédération du commerce, on confirme qu’on recommandera bien le port du masque, même “s’il ne sera pas possible de l’imposer“.

Les commerces non alimentaires pourront enfin rouvrir leurs portes lundi, après presque deux mois d’inactivité pour la plupart d’entre eux. C’est un énorme soulagement même si les conditions d’accueil des clients sont strictes“, souligne l’UCM, qui est convaincue que les commerçants seront “à la hauteur de leurs responsabilités comme ils l’ont été depuis le début de la crise“. “Ils ont des outils à leur disposition. Ils peuvent s’inspirer du guide détaillé Phénix, approuvé par UCM, Unizo, Comeos et les syndicats, et validé par le collège d’experts scientifiques (GEES). Il décline par types de commerces les mesures générales de précaution“, poursuit l’Union des clases moyennes.

Lire aussi : Visites familiales, réouverture des commerces, annulation des compétitions sportives: voici les nouvelles mesures (vidéo)

Gr.I. avec Belga – Photo : Belga/Bruno Fahy

  • Reportage dans un centre commercial où les magasins préparent la réouverture, Thomas Dufrane, Marjorie Fellinger et Stéphanie Mira

Partager l'article

06 mai 2020 - 17h40
Modifié le 07 mai 2020 - 07h32