Découvrez   

Des visites de proches autorisées jusqu’à 4 personnes : ce qui sera permis dès le 10 mai

La Première ministre Sophie Wilmès (MR) a annoncé lors de la dernière conférence de presse du Conseil National de Sécurité la possibilité pour les familles d’accueillir chacune jusqu’à quatre personnes, toujours les mêmes, à partir de ce dimanche 10 mai.

À l’occasion de la phase 1b du déconfinement, une ouverture a été annoncée concernant les visites familiales. Il sera en effet possible de revoir certains de ses proches, hors de ses murs, à partir du dimanche 10 mai prochain, jour de la fête des mères, a confirmé Sophie Wilmès lors de la conférence de presse du Conseil National de Sécurité.

Dès ce dimanche, chaque famille pourra donc accueillir jusqu’à quatre personnes, toujours les mêmes, qui ne pourront donc se rendre que dans ce foyer. Les visites ne seront toutefois pas autorisées si un membre de la famille ou une des personnes invitées est malade. “Nous demandons également de faire particulièrement attention aux personnes âgées ou aux personnes plus fragiles”, a confié Sophie Wilmès. En outre, la Première ministre explique qu’il est préférable que ces rencontres entre proches se passent à l’extérieur, dans un jardin ou sur une terrasse. “Nous comptons sur votre civisme et votre sens des responsabilités sans lesquelles déconfinement ne pourra fonctionner”, dit-elle.

Lire aussi : Visites familiales, réouverture des commerces, annulation des compétitions sportives: voici les nouvelles mesures (vidéo)

“Le but est d’avoir des contacts uniques entre quatre personnes. Quatre personnes vivant dans un domicile différent ne pourront pas recevoir quatre autres personnes, etc. Sinon cela sera exponentiel”, précise Jan Jambon, ministre-président de la Région flamande, par rapport à cette limite de quatre personnes. “Les quatre personnes ne pourront pas multiplier le nombre de visites, il faudra que les quatre personnes invitées ne se rendent que dans une seule famille”, ajoute Sophie Wilmès, “au risque de créer des foyers de contamination”.

Concernant les distances possibles entre plusieurs foyers, Sophie Wilmès précise que ces visites peuvent être considérées comme des “déplacements essentiels” et qu’il n’y a donc pas de limite dans la distance de ces déplacements de proches.

Gr.I. – Photo : Belga/Pool Daina Le Lardic

  • Reportage de Marine Guiet, Manon Ughy et Laurence Pacciarelli

Partager l'article

07 mai 2020 - 11h50
Modifié le 07 mai 2020 - 11h57