L’ULB dévoile son plan de bataille pour la rentrée 2020

L’université bruxelloise part du constat qu’on ne pourra pas revivre comme si de rien n’était dès le mois de septembre.

La rentrée universitaire de 2020 à l’ULB se déroulera avec un tiers de cours en présentiel et deux tiers en distanciel, selon le plan de l’institution bruxelloise détaillé dans Le Soir jeudi.

On part de l’hypothèse que le virus ne va pas s’arrêter avec l’été, qu’on ne pourra pas revivre comme si de rien n’était“, explique le recteur Yvon Englert. Le défi pour l’ULB, comme pour ses consœurs, est “de quitter le modèle actuel pour renouer avec une certaine vie sociale sans mettre en danger la sécurité de tous”.

Un enseignement hybride

La solution résidera demain dans le ‘blended learning’, un enseignement hybride, alternant le travail à distance et la présence sur site. “De cette manière, on diminue la concentration de population sur les campus tout en maintenant la sécurité sanitaire ainsi que des contacts sociaux“, poursuit le recteur.

Concrètement, pour chaque année d’étude, pour chaque cours, seul un étudiant sur trois (33,3 % de chaque groupe) sera invité à se rendre dans un auditoire. Pendant ce temps, le cours sera diffusé en direct pour permettre aux 66,6 % du groupe, qui n’ont pas accès aux auditoires cette semaine-là, de le suivre à partir de leur domicile, de leur kot ou finalement de tout autre endroit. Les cours seront également disponibles sur podcast.

Un système de rotation

Il est évident qu’une rotation s’effectuera hebdomadairement entre les groupes d’étudiants de manière à ce que chacun puisse bénéficier de cours en direct et en présentiel ainsi que de l’expérience universitaire sur site. L’ensemble permettra de “disperser” les jeunes dans les auditoires en respectant une distance sociale minimale.

Belga, image Belga

Partager l'article

28 mai 2020 - 07h23
Modifié le 28 mai 2020 - 07h23