Découvrez   

Le PS propose un chèque de 200 euros pour les bas et moyens salaires : “Important pour la relance”

Ahmed Laaouej, chef de groupe PS à la Chambre, président de la fédération bruxelloise du PS et bourgmestre de Koekelberg, a répondu aux questions de Fabrice Grosfilley dans Toujours + d’Actu, ce jeudi.

Le chef de file des socialistes bruxellois est revenu sur l’une des propositions évoquées ce jeudi matin dans des entretiens avec La Dernière Heure et La Libre Belgique : un chèque de 200 euros pour les ménages à bas et moyens salaires, pour leur permettre de participer à la relance de l’économie en cette période de déconfinement. “L’idée est une intervention directe, à charge du fédéral. On ciblerait environ trois millions de personnes, ce qui coûterait donc à peu près 600 millions d’euros. C’est important de le faire car les citoyens sont impactés par la crise que nous subissons, et cela rendrait une certaine confiance aux ménages, ce qui est important pour la relance”, estime Ahmed Laaouej.

Il demande également la suspension temporaire des paiements des crédits à la consommation, et l’interdiction de licencier en cette période de crise. “J’ose espérer que certains vont abandonner leurs idéologies pour pouvoir avancer sur ces deux dossiers”, confie Ahmed Laaouej. “Le dossier des paiements des crédits à la consommation est actuellement en débat à la Chambre. Nous verrons si les préoccupations des citoyens seront entendues par tous les partis”.

Enfin, concernant l’avenir des pouvoirs spéciaux accordés à l’actuel gouvernement et l’éventuelle formation d’un nouveau gouvernement d’union nationale, le chef de groupe PS à la Chambre se veut clair : “Il peut encore se passer beaucoup de choses au niveau de la pandémie d’ici le mois de juin. Et ce qu’attendent de nous les citoyens, c’est qu’on s’occupe des problèmes actuels : les tests de dépistage, la distribution de masques,… Pour le reste, on voit que certains ont toujours des lubies séparatistes, et que certains ont toujours le mot ‘austérité’ à la bouche”.

■ Interview réalisée par Fabrice Grosfilley dans Toujours + d’Actu.

Partager l'article

30 avril 2020 - 13h04
Modifié le 30 avril 2020 - 13h04