Découvrez   

La phase 5 du déconfinement n’est pas encore activée par le CNS : “L’épidémie se renforce, ce n’est pas bon”

Sophie Wilmès - Conférence de presse CNS 24 juin 2020 - Belga Alexis Haulot

Le Conseil national de sécurité (CNS) s’est réuni ce mercredi pour examiner les mesures à prendre afin de lutter contre la pandémie de coronavirus et discuter de l’élargissement des rassemblements autorisés, réclamé par les secteurs culturel et événementiel. Mais pas encore de passage à la phase 5 du déconfinement : cela sera évalué le jeudi 23 juillet.

Lors de sa dernière réunion, le 24 juin dernier, le CNS avait donné le coup d’envoi de la phase 4 du déconfinement de la Belgique, un processus entamé au début du mois de mai, en décidant de nouvelles mesures d’assouplissement, qui sont entrées pour la plupart en vigueur le 1er juillet. Depuis lors, la moyenne journalière des nouvelles contaminations sur sept jours au Covid-19 a d’abord reculé, avant de se stabiliser puis de légèrement repartir à la hausse.

Si la tendance négative se poursuit, nous ne pourrons pas passer à la phase 5“, a expliqué la première ministre Sophie Wilmès (MR), alors que les secteurs culturel et événementiel demande une hausse des limitations pour les rassemblements. Mais il faudra attendre. “Le CNS va miser sur la prudence car les contaminations augmentent.”. La première ministre a indiqué que le nombre de cas repart à la hausse : entre le 5 et le 11 juillet, une augmentation de 8% par rapport à la semaine précédente a été enregistrée, selon les chiffres de Sciensano. Le taux de reproduction est à nouveau supérieur à 1. “L’épidémie se renforce, cela n’est pas bon“, a-t-elle regretté.

La règle des 15 contacts par semaine reste de mise

La possibilité du passage à la phase 5 sera évaluée la semaine prochaine. Cela concerne notamment la reprise des activités du monde de la nuit, qui sont des événements “super spreader“, soit “super-contaminant” du virus. Sophie Wilmès a évoqué également la croissance des contamination chez les jeunes, “deux fois plus élevée que chez leurs aînés.” “L’annonce du passage à une nouvelle phase a toujours été prise quelques jours avant cette phase.” C’est donc le jeudi 23 juillet que la pertinence de passer à la phase 5 sera évaluée. Il sera notamment question du retour du public aux événements sportifs (notamment pour les matches de football) et la tenue de foires, salons et congrès.

En ce qui concerne les contacts personnels, “nous restons donc toujours sur la règle des 15 contacts par semaine, hors de votre foyer.”

La première ministre a aussi rappelé que l’élargissement de l’obligation du port du masque, qui pourrait être imposé dans d’autres circonstances si la situation l’impose, ne dispense pas de respecter les gestes barrières, “les 6 règles d’or”. Elle a insisté sur la responsabilité individuelle de chacun et chacune.

Que se passera-t-il au mois d’août ? Les retours de vacances pourraient également constituer un facteur de contamination. La Belgique a établi un code couleur en fonction de la situation sanitaire des autres pays, a rappelé Sophie Wilmès. Pour certains, une quarantaine est imposée “et il est important que chacun suive les règles.”

Photo : Belga/Alexis Haulot

Partager l'article

15 juillet 2020 - 19h15
Modifié le 16 juillet 2020 - 07h04