Près de 1,2 million d’euros débloqués pour encadrer les victimes des attentats de Bruxelles

La ministre Valérie Glatigny (MR) annonce cette aide spécifique pour aider les victimes des attentats du 22 mars 2016 lors du procès, prévu en fin d’année.

Dans une interview accordée à L’Avenir, la ministre en charge des Maisons de justice en Fédération Wallonie-Bruxelles Valérie Glatigny (MR) annonce une série de mesures pour aider à l’accompagnement des victimes des attentats de Bruxelles lors du procès prévu en fin d’année au bâtiment Justitia, à Evere.

La ministre révèle ainsi que des moyens supplémentaires ont été débloqués durant le dernier conclave budgétaire pour l’encadrement des victimes dans le cadre de ce procès : 692 000 euros pour 2022 et 505 000 euros pour 2023. Soit près de 1,2 million d’euros au total.

Lire aussi | La FWB vote pour une prise en charge plus rapide et efficace des victimes d’attentats

“Ces montants serviront notamment à recruter des assistants de maison de justice, mais aussi des psychologues et des assistants sociaux qui pourront fournir une aide aux victimes avant, pendant et après le procès”, explique à notre micro Valérie Glatigny.

Pour rappel, le procès des attentats du 22 mars 2016 à Maelbeek et Zaventem a été reporté au 30 novembre en raison de problèmes autour du box des accusés.

Notre dossier complet sur les attentats de Bruxelles et le procès

Gr.I. – Photo : Belga/Laurie Dieffembacq

■ Reportage de Camille Paillaud, Loïc Bourlard et Timothée Sempels

Partager l'article

01 novembre 2022 - 18h36
Modifié le 01 novembre 2022 - 18h36