Prix du carburant, multiplication des parkings et des plateformes : les clefs du succès du covoiturage

Embouteillages Files Trafic automobile Voitures - Belga Thierry Roge

Le nombre de kilomètres parcourus par des covoitureurs sur les huit premiers mois de l’année a doublé par rapport à la même époque en 2021. La distance est passée de 16.656.822 kilomètres à 33.583.234 kilomètres cette année. Voici les raisons de cette augmentation.

D’après l’institut Vias, “pendant les huit premiers mois de cette année, 300 millions de kilomètres ont été parcourus en moyenne chaque jour en Belgique”. La distance effectuée par les covoitureurs représente 11,2% du trafic depuis le mois de janvier, là où elle n’était que de 6,3% en 2021 et de 6,7% en 2019 (sur un peu plus de 24 millions de kilomètres parcourus).

La hausse des prix des carburants explique “certainement le succès du covoiturage”, indique Vias. L’institut souligne également que ce mode de déplacement est de plus en plus facilité par la multiplication des parkings de covoiturage à proximité des grands axes, ainsi que par l’existence de plateformes facilitant “la pratique entre personnes qui ne se connaissent pas”.

Au niveau du trafic proprement dit, Vias observe que les 300 millions de kilomètres effectués en 2022 constituent une hausse de 13% par rapport à 2021 (toujours sur la même période), mais ils restent, de 18%, en deçà de 2019.

L’institut note également que la moyenne de kilomètres parcourus par personne chaque jour est de 33 kilomètres en 2022, ce qui est supérieur à la moyenne de 2021 (29), mais inférieur à 2019 (41 kilomètres).

 

Belga – Photo: Belga/Thierry Roge