Plus de 1 200 élèves bruxellois toujours sans école secondaire pour la rentrée prochaine

Les élèves de primaire de la Fédération Wallonie-Bruxelles sont aujourd’hui dans la dernière ligne droite de leur année scolaire. Mais pour certains, une incertitude plane encore : dans quel établissement pourront-ils s’inscrire pour leur première année secondaire ? En effet, près de 4% des élèves en Fédération Wallonie-Bruxelles sont toujours sans école, selon des chiffres de la Ciri, la Commission Interréseaux des Inscriptions.

Selon ces chiffres de la Ciri, mis en lumière par La Libre ce lundi, 1 831 élèves sont toujours sans établissement scolaire en Fédération Wallonie-Bruxelles, en cette date du 25 avril. Ce chiffre évolue favorablement par rapport à 2021 (4,66% des élèves étaient alors sans école à la même période), mais reste stable par rapport aux années précédentes (3,84% en 2020 et 3,28% en 2019).

La situation est toujours plus problématique en Région bruxelloise avec 1 204 élèves sans école, soit près de deux tiers de l’ensemble des enfants en Fédération Wallonie-Bruxelles.

Dès ce lundi 25 avril, les élèves qui n’ont pas encore obtenu de place dans un établissement scolaire de leur choix peuvent demander une inscription dans une école où il reste des places libres, sur le principe du premier arrivé, premier servi. Il est toutefois toujours possible pour ces élèves d’espérer une place dans une école de leur choix via les listes d’attente. Cela restera possible jusqu’au 23 août.

1 375 places disponibles à Bruxelles

Un changement a également été apporté au décret Inscription pour cette année : les parents peuvent désormais obtenir une inscription directe dans une école dite “présumée incomplète”. Ce statut est obtenu selon quatre critères, dont le fait de ne pas avoir été complet durant les quatre dernières années et d’accepter automatiquement tout élève qui le demanderait. Mais selon la Ciri et les chiffres révélés par La Libre, il n’y a eu que 35% des écoles qui ont accepté ce statut, ce qui n’a donc pas changé fondamentalement le système actuel des inscriptions.

Lire aussi | La procédure d’inscription dans le secondaire débute : voici les nouvelles règles

En outre, on découvre dans les statistiques, que la majorité des écoles aujourd’hui libres sont déjà celles qui étaient déjà libres en fin d’inscriptions ces cinq dernières années, confirmant que l’attractivité des écoles ne change pas malgré le décret inscriptions qui souhaitait inclure plus de mixité et remplir plus égalitairement les écoles. Ainsi, en Région bruxelloise, il reste actuellement 1 375 places, soit plus que le nombre d’élèves toujours en recherche d’une inscription.

Des changements en 2022-2023

Pour l’année scolaire 2022-2023, le décret Inscription va évoluer, selon une réforme votée au Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles en janvier dernier. La procédure sera quasiment similaire, avec toujours un classement en liste d’attente et une attribution des places selon plusieurs critères. Ces critères vont toutefois évoluer. L’un des plus importants concerne le critère de la distance entre le domicile et l’école primaire qui sera allégé pour donner plus d’importance au critère de la distance entre le domicile et l’école secondaire.

La Ciri va aussi disparaître pur une nouvelle organisation plus locale, avec dix instances présentes dans chaque bassin scolaire afin de mieux gérer les réalités des régions. Un changement très attendu en Région bruxelloise, où la situation reste toujours critique au fil des années.

Grégory Ienco – Photo : Belga/Siska Gremmelprez

Partager l'article

25 avril 2022 - 13h15
Modifié le 25 avril 2022 - 13h17