Métro 3 : avis favorable avec de nombreuses conditions pour Schaerbeek

Les autorités schaerbeekoises ont réaffirmé jeudi, au détour, d’un nouvel avis sur le plan urbanistique, leur volonté de voir se réaliser dans les meilleurs délais la desserte, sur leur territoire, du métro appelé à s’étendre vers le nord de la capitale.

Elles “réclament tant du gouvernement régional que des opérateurs partenaires (Beliris, la STIB, Urban, etc.) qu’ils apportent des réponses précises aux interrogations qu’elles se font sur l’équilibre indispensable entre les bénéfices apportés par le métro et les coûts que cela représente suite à l’avis de la Commission Régionale de Mobilité et sur le financement complet de toute l’opération”.

Dans un communiqué diffusé jeudi, en fin de journée, le collège a aussi dit attendre des réponses précises sur la qualité des infrastructures proposées et leur intégration dans les aménagements publics, à la suite, notamment, de l’avis de la Commission Royale de Monuments et des Sites, sur le planning des opérations et la fin des travaux, ainsi que sur l'”hyper-coordination des chantiers”.

Lire aussi notre dossier : Métro 3 : “Il faut arrêter ce projet”

En ce qui concerne le volet urbanistique du dossier, le collège des bourgmestre et échevins a donné, dans le contexte de la commission de concertation réunie jeudi, un avis favorable de principe pour le permis concernant le métro et les quatre futures stations de Schaerbeek (Liedts, Colignon, Verboekhoven, Riga). La matérialisation physique du projet suscitant, à ses yeux, encore des craintes, il a exclu cependant de son avis favorable les aménagements en “pristin état” des espaces publics pour les quatre stations; les propositions relatives à la station Liedts -la commune demande que les accès et l’implantation des dispositifs techniques de la station soient revus au regard de leur impact inapproprié sur l’espace public-; et les propositions relatives à la station d’épuration dans le quartier nord.

“Ces trois volets ne répondent donc pas en l’état aux attentes de la commune. Ils devront être revus et devront faire l’objet d’un nouveau permis d’urbanisme”, souligne le collège.

Pour les trois autres stations, le collège a émis un avis favorable sous conditions relatives aux aspects patrimoniaux et paysagers, au fonctionnement du futur équipement communal ainsi que du tissu commercial existant autour des stations. Ces conditions sont aussi relatives aux besoins en termes de mobilité de surface avec des analyses complémentaires relatives notamment à la reconfiguration du réseau et au maintien du tram 55, à la suppression des places de stationnements, aux besoins en stationnements vélos et aux connexions piétonnes.

Le Collège constate que les meilleures conditions pour une requalification des espaces publics ne sont pas encore réunies. Il demande une révision complète des propositions.

Belga – Photo:BX1

Partager l'article

22 avril 2022 - 07h37
Modifié le 22 avril 2022 - 07h37