Manifestation devant le siège de la Mutualité chrétienne : “Ne poussez pas les personnes âgées vers la sortie”

Une délégation d’une quarantaine de personnes, dont plusieurs personnes âgées de plus de 80 ans, ont manifesté vendredi devant le siège de la Mutualité chrétienne à Bruxelles.

A l’initiative du mouvement chrétien Sant’Egidio, elles ont exprimé leur indignation et leur inquiétude face aux récentes déclarations du président de la Mutualité Chrétienne, Luc Van Gorp. “Ne poussez pas les personnes âgées vers la sortie“, demandent les manifestants.

> Selon une nouvelle étude, les seniors sont de plus en plus précarisés et isolés

Dans une interview accordée au journal Het Nieuwsblad, M. Van Gorp a proposé une “approche radicalement différente” du vieillissement de la population. “Les personnes fatiguées de la vie devraient avoir la possibilité de s’en aller“, a-t-il déclaré. Des propos qui ont déclenché un vif débat.

“Proposer l’euthanasie comme moyen de réduire les coûts est consternant”

Selon Sant’Egidio, M. Van Gorp aurait laissé entendre que sa proposition serait un moyen de réduire les coûts. “Il s’agit d’idées ambitieuses dont même le lobby de l’euthanasie se méfie“, a déclaré Jan De Volder. “Proposer l’euthanasie comme moyen de réduire les coûts est consternant“, a ajouté le porte-parole de la communauté catholique.

Sant’Egidio trouve d’autant plus inacceptable cette suggestion qu’elle provient d’une caisse d’assurance maladie au cachet chrétien. “La mort n’a pas besoin d’un coup de pouce“, rappelle le mouvement, qui estime que “la priorité de l’assurance maladie devrait être de soutenir la vie des plus fragiles.” L’organisation s’insurge également contre une comparaison entre les personnes âgées et de la viande malodorante. “Ce sont des comparaisons trop courantes au Café Hemelrijk, après des verres en trop”, a déclaré Sant’Egidio dans un communiqué de presse.

Le mouvement chrétien est également contrarié par le fait que M. Van Gorp n’ait pas retiré ces mots ou certaines parties de ses déclarations. Toutefois, selon le porte-parole Jan De Volder, le président du CM souhaite entendre les manifestants et les a invités à une réunion.

avec Belga