Sur BX1 TV Maintenant : "Vivre Ici – Le 22h30"

Les riverains de Woluwe-Saint-Lambert dénoncent à leur tour les nuisances du métro

Après Etterbeek ou Auderghem, c’est la commune de Woluwe-Saint-Lambert qui est touchée par les nuisances dues au métro. Les riverains de la station Gribaumont ont participé à une réunion hier, mais elle n’a rien donné de constructif.

Presque toutes les cinq minutes, à chaque passage d’une rame de la ligne 1, le quartier Gribaumont tremble. “Ce sont des vibrations qui, pour certains riverains, ont fait tomber des étagères. Les verres dans nos armoires et notre lit tremblent, cela nous réveille“, témoigne une riveraine. “Ici, les vibrations sont très compliquées, car on ne sait rien faire contre. Que l’on soit couché dans son lit, assis sur une chaise ou que l’on se tienne debout, on les sent tout le temps.

Ces nuisances ont également été rapportées depuis plusieurs mois par des riverains à Anderlecht, Etterbeek et Auderghem. Hier soir, 200 personnes étaient réunies à Woluwe-Saint-Lambert pour entendre les explications de la STIB. Peu convaincantes, selon cette riveraine. “Ils savent que c’est un problème de roues, mais ils ne savent pas ce qui provoque ce problème.”

Voir aussi notre reportage | Anderlecht : face au bruit et aux vibrations du métro, des riverains interpellent la commune

La STIB a en effet déjà récemment fait état d’un problème d’aplatissement trop rapide des roues sur son réseau, qui coïncide avec la mise en service des nouvelles rames de métro M7, plus lourdes. La société de transport assure avoir déjà réagi afin de remplacer rapidement les roues défectueuses.

Des solutions trop palliatives et trop longues pour les riverains qui demande des solutions immédiates. Parmi celles-ci, faire rouler les métros plus anciens – et donc moins bruyants – durant la nuit. Sur ce point, la STIB botte en touche, mais assure poursuivre un dialogue continu avec les riverains et les communes en attendant des solutions de son fournisseur.

■ Reportage de Bernard Denuit, Béatrice Broutout et Pierre Delmée