Le gourou de la secte OKC condamné à 5 ans de prison avec sursis

Ce jeudi 2 décembre, la cour d’appel de Liège a rendu son verdict concernant Robert Spatz, le gourou de la secte bouddhiste OKC (Ogyen Kunzang Chöling).

Le procès long de 23 ans touche enfin à sa fin.

Les premières perquisitions rue de Livourne à Ixelles, et au sein du domaine de la secte dans le sud de la France, datent de 1997.  C’est dans cet endroit, appelé Château de Soleils près des gorges du Verdon, que les enfants de la communauté étaient élevés à l’écart de leurs parents. Ces derniers travaillaient alors, bénévolement, dans des restaurants et magasins bio et végétariens bruxellois de la secte, près de la rue de Livourne, où se trouvent encore aujourd’hui les maisons achetées par Robert Spatz.

A cette époque, Robert Spatz est accusé de nombreux faits : extorsion, faux et usages de faux, blanchiment d’argent, traite des êtres humains, séquestration et non-assistance à personne en danger.

Des accusations d’abus sexuels et de viols suivront dans la foulée.

Plusieurs dizaines d’enfants abusés se sont constitués parties civiles au fil des années.

En 2016, le tribunal correctionnel de Bruxelles déclare Robert Spatz, jamais présent lors de ses procès, coupable de prise en otage de mineurs d’âge, d’abus sexuels sur mineurs, et de faits de criminalité économique. Il écope alors de quatre ans de prison avec sursis.

Deux ans plus tard, la cour d’appel de Bruxelles balaye le jugement, pour motifs que les droits de la défense ont été bafoués. Le dossier passe ensuite par la cour de cassation pour revenir vers la cour d’appel de Liège.

C’est cette cour qui vient de prononcer, ce jeudi, une peine de cinq ans de prison avec sursis à l’encontre du gourou.

A.V. – Photo: Belga

 

 

Partager l'article

04 décembre 2020 - 12h29
Modifié le 04 décembre 2020 - 12h29