Le clubbing entre au patrimoine culturel immatériel de la Région bruxelloise

Le clubbing, soit les différentes boîtes de nuit, est désormais reconnu comme un patrimoine culturel immatériel par la Région, indique ce jeudi la secrétaire d’Etat bruxelloise au Patrimoine, Ans Persoons (one.brussels)

Au total, la capitale compte une vingtaine de boîtes de nuit, suivant les critères du secteur bruxellois de la vie nocturne, comme le Fuse, le Mirano, le Spirito ou encore Madame Moustache. Une décision surprenante. Cependant, c’est une manière de protéger ce secteur, en difficulté notamment depuis la crise sanitaire.

■ Un reportage de Romain Vandenheuvel, Arnaud Bruckner, Gauthier Flahaux et Stépahnie Mira