Le CAL lance une campagne pour lutter contre la précarité : “Solde insuffisant, le choix de qui?”

‘Solde insuffisant, le choix de qui?’, c’est la nouvelle campagne d’éducation permanente du CAL, qui va se dérouler dans toute la fédération Wallonie-Bruxelles. Alice Willocx, coordinatrice de la cellule sociopolitique de Bruxelles Laïque, régionale bruxelloise du CAL, était l’invitée du 12h30.

Alors que plus de 2 millions de Belges sont actuellement en risque de pauvreté, le CAL lance sa nouvelle campagne, visant à lutter contre la précarité. “La formule solde insuffisant est intéressante, parce que c’est quelque chose d’universel. Qui n’a jamais eu de crainte face à un paiement électronique de se retrouver devant cette mention? C’est le quotidien d’un grand nombre de Belges”, explique Alice Willocx.

Quand à la deuxième partie de l’intitulé de la campagne, ‘le choix de qui?’, la formulation peut s’entendre de différentes manières. “Ca peut pointer la surresponsabilisation des allocataires sociaux. On ne choisit pas nos conditions de vie. Et aussi la question du choix politique, dans une société qui connaît une grande disparité entre citoyens, il y a derrière cela des politiques menées. C’est le résultat d’une volonté politique”, rajoute la coordinatrice.

■ Interview d’Alice Willocx, coordinatrice de la cellule sociopolitique de Bruxelles Laïque, régionale bruxelloise du CAL, au micro de Fanny Rochez et Sabine Ringelheim.