La prime bruxelloise pour les métiers de contact et les commerces non essentiels disponible dès juillet

Le budget prévisionnel pour cette mesure, accessible dès le 1er juillet, a été évalué à 15 millions d’euros.

Le gouvernement bruxellois a approuvé, en deuxième lecture, l’arrêté établissant une nouvelle aide pour soutenir le secteur des métiers de contact (coiffeurs, tatoueurs) ainsi que les commerces dits “non essentiels” qui avaient dû refermer ou travailler sur rendez-vous en avril dernier.

> Bruxelles dégage 15 millions d’euros pour aider les métiers de contact et commerces non essentiels

Prime de 3.000 et 1.500 euros

Concrètement, il s’agit d’une prime de 3.000 euros par unité d’établissement pour les métiers de contact et d’une prime de 1.500 euros par unité d’établissement pour les commerces qui, pendant près d’un mois, n’ont pu ouvrir que de façon restreinte.

L’ensemble des conditions pour obtenir la prime ainsi que le formulaire d’introduction de celle-ci seront accessibles à partir du 1er juillet sur le site de Bruxelles Economie Emploi: www.primecovid.brussels.

Rédaction avec Belga

Partager l'article

29 juin 2021 - 12h07
Modifié le 29 juin 2021 - 12h16