La campagne BOB estivale se termine sur une note positive

Durant les douze semaines qu’a duré la campagne BOB estivale, la police Fédérale et les zones de police locale ont contrôlé l’alcoolémie de 191.397 conducteurs, annonce mardi l’institut de mobilité Vias. Parmi ceux-ci, 3,3% (6.279) ont été testés positifs.

En moyenne, 2.270 automobilistes ont été contrôlés chaque jour. La police a constaté que le nombre de conducteurs sous influence de l’alcool est bien plus important le soir que ce soit en semaine (8,6%) ou durant le week-end (8,4%). Toutefois, bien que les conducteurs alcoolisés soient moins présent en journée (1,8% en semaine et 2,2% le week-end), Vias précise que ces derniers sont plus dangereux, eu égard à la densité du trafic.

► ARTICLE // Opération Bob à Bruxelles-Ouest : moins d’alcool au volant mais plus de stupéfiants

La plupart des automobilistes contrôlés positifs avaient un taux supérieur à 0,8 pour mille, alors que la limite est de 0,5 pour mille. Lancée début juin à l’occasion de l’Euro de football et de la réouverture du secteur horeca, cette campagne a montré que l’écrasante majorité (96,7%) des conducteurs ont compris le message.

Malgré tout, les automobilistes sous emprises de l’alcool ont encore été à l’origine de 3.000 accidents l’an dernier.

Belga

Partager l'article

07 septembre 2021 - 08h23
Modifié le 07 septembre 2021 - 08h23