Colère et inquiétude au CPAS de Schaerbeek

Colère et inquiétude au CPAS de Schaerbeek: une erreur de calcul contraint la commune à rembourser plusieurs millions d’euros. Mais le personnel du CPAS s’inquiète pour son avenir et dénonce des conditions de travail qui se dégradent. Il a donc fait grève ce jeudi.

■ Reportage Sabine Ringelheim, Frédéric De Henau et Laurence Paciarelli

La colère gronde au sein du personnel du CPAS de Schaerbeek depuis le mois de novembre 2023. Une erreur comptable de l’administration qui se chiffre à plusieurs dizaines de millions d’euros a amplifié un trou budgétaire, dont souffrent les pouvoirs locaux bruxellois, de façon particulièrement alarmante au sein du CPAS de Schaerbeek. Le front commun CGSP-CSC-SLFP dénonce un “dialogue social médiocre”, des “coupes budgétaires, économies dans la rémunération du personnel”, le “non-remplacement et des suppressions d’emplois” et une “surcharge de travail”.

“La tentative est désormais de revenir à l’équilibre budgétaire et le personnel, tout comme le public schaerbeekois bénéficiaire est en train d’en payer un lourd tribut. Les dossiers problématiques se succèdent à la suite de choix administratifs et politiques que dénoncent régulièrement les syndicats; ceux-ci étant de façon quasi systématique mis devant le fait accompli. Pire, des erreurs manifestes dans le paiement de certains pans de la rémunération ont été remontées à la Direction générale qui n’entend pas réparer ces manquements à moins d’y être contrainte par le tribunal du travail”, a justifié le front commun syndical. “Comme si cela ne suffisait pas, des collaborateurs sont licenciés ou non-remplacés. Malgré de multiples arrêts de travail et le lancement d’une tentative de conciliation, les autorités du CPAS font la sourde oreille aux interpellations syndicales”, a-t-il encore déclaré.

Partager l'article

11 juillet 2024 - 16h46
Modifié le 11 juillet 2024 - 16h46