La chanteuse Axelle Red vient évoquer son dernier album dans #M

La chanteuse belge a sorti en mars dernier l’album Exil. Un opus qui n’est pas politique, mais qui étudie l’exil sous ses différentes formes, explique-t-elle dans #M.

“Il y a eu l’album Rouge Ardent il y a cinq ans. J’avais déjà six titres pour le prochain, car il y a une continuité entre les deux albums, mais à un moment donné, je me suis dit qu’il fallait que je recule avant de pouvoir avancer. J’ai donc fait cet album acoustique. J’ai fait plus de 200 concerts. J’avais besoin de regrouper des anciens titres que les gens connaissaient, mais aussi des titres qui me représentaient aussi, comme par exemple des chansons engagées. Et puis du coup, j’étais prête et je suis parti à Los Angeles pour faire ce nouvel album. À Los Angeles, j’ai vraiment eu le sentiment de faire quelque chose de nouveau”, indique Axelle Red.

Pour la chanteuse belge, le nom de l’album, Exil, renvoie à différentes réalités mais ne cache pas un message politique. “Quand on tire des flèches au mot exil, on arrive à plein de choses. L’album Rouge Ardent avait déjà ce thème. Je voulais raconter une histoire d’amour, mais pour que ce soit une histoire particulière, je m’étais raconté un amour d’enfance pur et idéaliste. Lui qui part et s’exile, et elle qui reste. Il y a beaucoup de couches dans ce que j’écris. J’utilise des méthaphores et de la poésie, mais il y a beaucoup de réfléchi là-dedans. Ce n’est pas politique. J’ai pris le mot exil et je l’ai mis dans tous les contextes de la vie”, explique-t-elle.

La chanteuse présentera ses nouvelles chansons à l’Ancienne Belgique

La chanteuse belge Axelle Red a sorti vendredi son nouvel album “Exil”. Le 2 juin, elle présentera ses nouvelles chansons sur la scène de l’Ancienne Belgique. Fin 2017, Axelle Red était revenue avec le single “Who’s Gonna Help You”. La chanson était un prélude à son nouvel album. Elle avait également annoncé qu’elle deviendrait ambassadrice de l’organisation Handicap International.