Découvrez   

Catherine Moureaux : “La blessure reste profonde pour les Molenbeekois”

Catherine Moureau (PS), la bourgmestre de Molenbeek, était l’invitée politique de Fabrice Grosfilley ce lundi dans Toujours + d’Actu sur BX1+. Elle est revenue évidemment sur les attentats du 22 mars 2016 qui ont touché Bruxelles.

Sur la question de savoir s’il y a eu de nouveaux départs vers la Syrie, la bourgmestre tient à rassurer et répond : “A notre connaissance, il n’y a pas eu de nouveaux départs. C’est quelque chose qui est mieux suivi entre l’Intérieur, la Sûreté et la police locale. Il y a une série d’outils qui ont été développés pour cela. Je n’ai pas d’informations que de nouveaux jeunes soient partis, non !”

Suivez en direct les cérémonies d’hommage à Zaventem, Maelbeek et Schuman

Il y a cinq ans, les journalistes du monde entier convergeaient vers Molenbeek. La commune était alors pointée du doigt car plusieurs terroristes des attaques de Paris et de Bruxelles y habitaient ou y avaient séjourné.

Depuis, l’image de la commune a-t-elle pu être reconstruite ? “Cinq ans, c’est à la fois long et court. Non, ce n’est pas tout à fait derrière nous mais oui, ça a changé. Beaucoup d’interlocuteurs extérieurs, qui étaient prompts à nous pointer du doigt auparavant, ne le font plus aujourd’hui. Ils ont une image plus complexe de la situation. Malheureusement, la blessure reste profonde auprès d’une série de nos citoyens.”, explique la bourgmestre.

Les conséquences sont pourtant toujours encore visibles, précise Catherine Moureaux. “La conséquence la plus tragique, c’est la discrimination à l’embauche. Ce phénomène continue.”

► Retrouvez l’intégralité de l’interview de Catherine Moureaux sur notre replay

A.V.

Partager l'article

22 mars 2021 - 13h07
Modifié le 22 mars 2021 - 13h14