Découvrez   

AstraZeneca : un lien très rare avec des facteurs de thrombose mais les bénéfices l’emportent, selon l’EMA

L’Agence européenne des médicaments a proposé mercredi de répertorier, parmi les effets secondaires “très rares” du vaccin anti-Covid-19 d’AstraZeneca, des caillots sanguins inhabituels liés à un faible taux de plaquettes sanguines.

Vu l’extrême rareté de cette combinaison, les bénéfices globaux du vaccin dans la prévention du Covid-19 l’emportent toujours sur les risques d’effets secondaires, ajoute le régulateur européen des médicaments, au terme d’une évaluation fort attendue de son comité pour l’évaluation des risques en matière de pharmacovigilance (PRAC).

Ce comité a procédé à un examen approfondi de 62 cas de thrombose cérébrale et de 24 cas de thrombose abdominale signalés au 22 mars dernier, dont 18 mortels. Ces cas sont survenus dans les deux semaines suivant la vaccination, pour la plupart chez des femmes de moins de 60 ans. Mais aucun facteur de risque spécifique n’a toutefois été identifié, a déclaré la directrice exécutive de l’EMA, Emer Cooke, lors d’une visioconférence. “Des facteurs de risque spécifiques tels que l’âge, le sexe ou les antécédents médicaux n’ont pas pu être confirmés car les événements rares sont observés à tous les âges“, a-t-elle expliqué. “Une explication plausible de ces effets secondaires rares est une réponse immunitaire au vaccin“, a ajouté Emer Cooke, soulignant que le vaccin est “très efficace” et “sauve des vies“.

L’EMA propose d’ajouter les risques de thromboses aux effets secondaires indiqués dans la notice du vaccin

Les personnes qui ont reçu le vaccin doivent consulter immédiatement un médecin si elles développent des symptômes de cette combinaison de caillots sanguins et de faible taux de plaquettes sanguines.

Lire aussi : L’Agence européenne du médicament valide la poursuite de la vaccination avec AstraZeneca
Lire aussi : La Belgique poursuit l’utilisation du vaccin AstraZeneca : la task force se justifie

Plusieurs pays européens ont suspendu l’utilisation du vaccin du laboratoire anglo-suédois AstraZeneca en raison de signalements de caillots sanguins parmi les personnes vaccinées. Le régulateur européen avait précédemment assuré que le vaccin n’était pas lié à un risque plus élevé de caillots sanguins, indiquant cependant ne pas pouvoir “exclure définitivement” un lien avec des troubles de la coagulation rares.

Les ministres de la Santé de l’Union européenne doivent se réunir par visioconférence à partir de 18H00 pour examiner les conclusions de l’EMA. (avec Belga)

■ Les détails en direct dans le 18h avec Jim Moskovics et Marjorie Fellinger.

 

Partager l'article

07 avril 2021 - 18h37
Modifié le 08 avril 2021 - 13h19