Taxe kilométrique : la Région lance un test pour l’application SmartMove

Files Embouteillages Trafic Voitures Botanique - Belga Jonas Roosens

Comme l’avait confirmé Sven Gatz dans + d’Actu, la Région bruxelloise n’enterre pas le projet de taxe kilométrique intelligente, baptisé SmartMove.

Fin 2020, la Région bruxelloise avait annoncé en grande pompe son projet de taxe kilométrique intelligente pour tous les véhicules particuliers transitant par la Région bruxelloise. Un projet baptisé SmartMove. Ce système devait ainsi prendre en considération l’heure à laquelle l’automobiliste se déplace, la distance parcourue et le cylindré du véhicule. Une application est également prévue pour permettre aux Bruxellois et aux navetteurs de savoir quelles sont les options de mobilité les moins chères, les plus rapides et les moins polluantes.

Le projet n’a toutefois pas ravi la Flandre et la Région wallonne avec qui le processus de consultation s’est conclu au début de l’été 2022 sur un constat d’échec. Sven Gatz (Open VLD), ministre bruxellois des Finances, a toutefois indiqué dans + d’Actu, que le projet n’était pas enterré. “C’est à nous de voir à quel rythme et avec quel objectif on veut continuer l’opération, mais elle n’est pas enterrée”, a-t-il confié.

Voir aussi | Sven Gatz dans + d’Actu : “L’opération SmartMove n’est pas enterrée” (vidéo)

Cette volonté se confirme à l’aube de cette rentrée, comme le révèle L’Écho. La Région bruxelloise se met ainsi à la recherche de plusieurs centaines de personnes pour tester l’application mobile SmartMove imaginée par Bruxelles Fiscalité. Des Bruxellois, des navetteurs flamands ou wallons : tous sont invités à cette phase de test, avant une évaluation prévue fin septembre pour savoir si le test se révèle déjà concluant ou s’il doit être prolongé, précise Sven Gatz dans L’Écho. Ce dernier annonce en prime un test de plus grande ampleur en 2023.

Le ministre des Finances explique cette phase par la nécessité d’avancer sur ce projet pour obtenir des financements européens dans le cadre du plan de relance : “Cela ne peut pas empêcher la Région bruxelloise d’entamer la phase suivante, nécessaire pour obtenir les financements européens. Je n’ai pas de mandat pour dire à quel moment la taxe en tant que telle sera d’application. Cela dépend encore de la décision que le gouvernement prendra dans les mois qui viennent”, dit-il.

Lire aussi | Projet de taxe kilométrique intelligente : le gouvernement bruxellois investit déjà plusieurs millions d’euros (infographie)

Ce test de l’application SmartMove permettra aux usagers, via un budget virtuel, de choisir les trajets selon plusieurs modes de mobilité. Cela permettra ainsi à Bruxelles Fiscalité d’évaluer les tarifs proposés par le gouvernement bruxellois en 2020 concernant cette taxe kilométrique intelligente que la Région souhaite mettre en place. Ces tarifs pourront ainsi être adaptés grâce à ces tests, mais aussi au gré des discussions politiques.

Les personnes intéressées par ce test peuvent s’inscrire via le site internet smartmove.brussels.

https://twitter.com/svengatz/status/1562441364729917442

Gr.I. – Photo : Belga/Jonas Roosens