Réaménagement de l’A12 en boulevard urbain : l’enquête publique démarre ce mercredi

La Région bruxelloise veut transformer la fin de l’autoroute A12, et franchit une nouvelle étape : l’enquête publique démarre ce mercredi pour le réaménagement de l’avenue Van Praet et de l’avenue des Croix du Feu.

Trois kilomètres de l’autoroute A12 longent l’Atomium, le parc de Laeken et ses tours d’inspiration extrême-orientale, jusqu’au canal. La Région bruxelloise souhaite les transformer, afin “d’améliorer la qualité de vie des riverains, d’offrir un transport public de qualité avec un tram qui reliera la place Rogier à Neder-over-Heembeek, de stimuler la mobilité active tout en préservant l’accessibilité pour les voitures et le transport de marchandises“, indiquent les cabinets de Pascal Smet (one.brussels/Vooruit), secrétaire d’État bruxellois à l’Urbanisme, d’Elke Van den Brandt (Groen), ministre bruxelloise de la Mobilité et des Travaux publicx, et de Philippe Close (PS), bourgmestre de la Ville de Bruxelles.

► À revoir | L’autoroute A12 devient “A-douce”

Une nouvelle étape sera franchie ce mercredi, avec le début de l’enquête publique pour réaménager l’avenue Van Praet et l’avenue des Croix du Feu. L’objectif est d’y créer un “parkway”. “Nous collaborons à un projet équilibré avec un aménagement confortable pour tous les usagers pour que chacun puisse encore mieux profiter de notre magnifique ville. Tout le monde peut maintenant faire entendre sa voix et collaborer pour travailler à une ville à taille humaine !“, a déclaré Pascal Smet.

© Bruxelles Mobilité

“Les habitants pourront ouvrir leurs fenêtres”

L’enquête publique vise à fusionner les deux sens de circulation sur une même route, l’avenue Van Praet pour libérer de grandes surfaces d’espaces verts : “Une fois le projet achevé, les habitants de l’avenue des Croix du feu pourront ouvrir leurs fenêtres et profiter du calme de leur terrasse donnant sur un chemin de promenade et non plus sur une voie de circulation très fréquentée“, indique le communiqué de presse. Celui-ci précise également que le chemin sera un lien entre la promenade verte régionale et une série de parcs et d’espaces verts.

© Bruxelles Mobilité

Une passerelle piétonne et cycliste est également prévue, pour que le chemin du parc puisse franchir la Moyenne Ceinture.

© Bruxelles Mobilité

Le cabinet de la Pascal Smet note que “le projet ne se fera pas au détriment des navetteurs et des résidents de la périphérie nord de Bruxelles : la capacité de circulation sera maintenue“, bien que la vitesse de circulation sera réduite. Le stationnement devrait peu changer, mais une dizaine de places de parking disparaîtrons, au profit de nouvelles places sur l’avenue des Croix du Feu.

“Nous démarrons la reconstruction des routes d’accès à Bruxelles. Nous transformons les autoroutes en boulevards urbains intermodaux : fluides et accessibles à tous les modes de transport, plus verts et plus agréables à vivre pour tous les habitants. Nous faisons ainsi de Bruxelles une ville à taille humaine”, explique pour sa part Elke Van den Brandt. “Grâce à la future réorganisation des voiries, de nouveaux espaces seront désormais accessibles pour les habitants de Neder-Over-Heembeek, permettant plus d’espaces publics, sans compter également la diminution des nuisances liées au trafic automobile”, ajoute Philippe Close.

Cette enquête publique se tiendra du 7 septembre au 6 octobre, alors que la commission de concertation se tiendra le 26 octobre à la Ville de Bruxelles.

■ Reportage de Marie-Noëlle Dinant, Yannick Vangansbeek et Corinne De Beul.

La rédaction – Photo : Bruxelles Mobilité