Mont des Arts : le cinéma, la chasse gardée des hommes ?

Comment féminiser le monde du cinéma ? Face aux discriminations et stéréotypes que subissent les femmes du 7e art, David Courier relance le débat dans Mont des Arts, à l’occasion du festival Elles Tournent/Dames Draaien, dont la 4e édition se déroule jusqu’au 25 mai au Vendôme.

De belles promesses. L’an dernier, après avoir remis la Palme d’or à “Titane” de Julia Ducournau, le Festival de Cannes avait laissé entendre que sa 75e édition donnerait davantage de place aux femmes. Mais au final, il n’y a cette année que trois réalisatrices en compétition officielle sur la Croisette. 3 sur 18 cinéastes.

Sur la place des femmes dans l’industrie du cinéma, le constat est donc très amer. Et la Belgique ne fait pas figure d’exception, loin de là. Si on regarde les chiffres, rien n’évolue vraiment, malgré les discours de bonnes intentions. Et s’il n’y avait que ça… Car il faut aussi pointer les discriminations, les stéréotypes, la sexualisation des actrices, les violences sexistes sur les tournages etc. 5 ans après le début du mouvement féministe #metoo, les choses n’ont guère évolué.

Chez nous, la ministre de la Culture se dit consciente de la situation et installe des procédures pour y remédier. Mais seront-elles suffisantes et surtout suivies par la profession, qui reste très patriarcale ?

David Courier évoque ces questions et de bien d’autres dans Mont des Arts avec les cinéastes Sarah Carlot Jaber, Alizé Loumaye et Coline Grando.

Découvrez tous les débats culturels de Mont des Arts sur notre page spéciale

Partager l'article

19 mai 2022 - 18h20
Modifié le 20 mai 2022 - 06h40