Découvrez   

Bruxelles : une nouvelle école néerlandophone et des maisons passives sur la rue de la Senne

Un nouveau chantier a débuté début décembre dans la rue de la Senne à Bruxelles : la Ville y fait construire une nouvelle école néerlandophone, ainsi que 15 logements publics inclus dans des maisons passives.

Une nouvelle école primaire néerlandophone (la huitième sur le territoire de la Ville de Bruxelles) de 240 places va voir le jour prochainement sur la rue de la Senne, annonce ce vendredi la Ville de Bruxelles. Le bureau d’architecture BOB361 a été choisi pour réaliser un bâtiment qui se situera en partie en intérieur d’îlot. Le bâtiment sera également orné de murs végétalisés et accompagné de terrains de jeux.

Cette école, qui sera également le premier établissement néerlandophone à l’intérieur du Pentagone, ouvrira normalement en septembre 2022. En outre, la Ville annonce la création de 728 places supplémentaires pour l’enseignement néerlandophone d’ici la fin de la législature, via la construction de cette école, mais aussi la création d’un nouveau complexe à Mutsaard et l’extension de Droomboom.

La Ville propose également aux habitants de proposer un nom pour ce nouvel établissement, avec un nom qui fait référence à l’histoire ou l’identité du quartier, un nom qui fait référence au monde des enfants ou un nom de femme ayant des mérites en matière d’éducation ou de recherche. Les noms peuvent être proposés sur le site de la Ville.

Outre cette école, le chantier concerne également la construction de 15 logements publics sur la rue de la Senne. Soit 3 appartements de 3 chambres, 7 appartements de 2 chambres, 2 appartements d’une chambre et 3 studios. L’accent sera mis sur l’énergie renouvelable et la verdurisation du quartier.

Le projet total coûtera près de 15,4 millions d’euros, et le chantier devrait prendre fin d’ici début 2022, avec un accueil des premiers élèves à l’école pour la rentrée scolaire 2022.

Gr.I. – Photos : BOB361/Ville de Bruxelles

Partager l'article

18 décembre 2020 - 12h29
Modifié le 18 décembre 2020 - 12h30