Fermeture du viaduc Herrmann-Debroux : retour sur les perturbations de ce lundi matin

La circulation entre la sortie de l’autoroute E411 et le viaduc Herrmann-Debroux à Auderghem s’est progressivement fluidifiée à partir de 10h00 lundi, a indiqué en fin de matinée la porte-parole de Bruxelles Mobilité, Camille Thiry. L’heure de pointe matinale a été particulièrement encombrée lundi en raison de la fermeture du viaduc Herrmann-Debroux, une des principales voies d’accès reliant la Wallonie à Bruxelles. La grève prévue mardi risque de compliquer encore davantage la situation sur les routes.

“Une amélioration des conditions de circulation a été constatée à partir de 9h30. Dès 10h00, le trafic s’est progressivement fluidifié. A 11h00, tout était rentré dans l’ordre”, a souligné Bruxelles Mobilité.

De nombreux embarras de circulation ont été observés lundi à Bruxelles après la réduction des voies de circulation à une bande entre la sortie de l’autoroute E411 et le viaduc Herrmann-Debroux, lequel a dû être fermé dans la nuit de vendredi à samedi en raison de problèmes de stabilité.

Malgré les solutions mises en place par les différentes autorités du pays (parkings de transit à Louvain-la-Neuve et Wavre, renforcement des lignes du TEC et de l’offre SNCB, …), les navetteurs semblent ne pas avoir voulu délaisser leur voiture. Seuls une soixantaine de véhicules étaient ainsi stationnés dans le nouveau parking de la SNCB à Louvain-la-Neuve et une vingtaine sur le parking de Walibi, où un service de bus est proposé afin d’acheminer les navetteurs à Bruxelles. Ces alternatives n’ont rencontré que peu de succès.

Bruxelles Mobilité appelle dès lors les automobilistes à davantage faire usage de ces solutions de rechange pour rallier Bruxelles, d’autant plus que demain/mardi, la circulation sur les routes risque d’être encore davantage paralysée en raison de la grève. Plusieurs services publics devraient en effet être fortement impactés. Malgré le mouvement de grève, le service de bus Conforto des TEC Brabant wallon sera toutefois assuré. (Belga)

  • Reportage de Martin Caulier et Marjorie Fellinger

Partager l'article

09 octobre 2017 - 12h02