Découvrez   

Des dizaines de moutons maltraités saisis lors d’abattages illégaux en marge de l’Aïd el-Kebir

Une dizaine de moutons ont été saisis vendredi, sur le territoire de la zone de police de Bruxelles-Midi (Anderlecht, Saint-Gilles et Forest), dans le cadre de trois interventions pour des abattages illégaux effectués pour la fête musulmane de l’Aïd el-Kebir, a annoncé en fin de journée l’association Help Animals qui a sollicité l’intervention de la police locale.

Pour la première intervention à Anderlecht, c’est un riverain qui a alerté la police. Les agents ont découvert dans la cour d’une habitation un mouton mort pendu par ses pattes à côté de deux autres moutons vivants. Ces derniers ne disposaient ni d’eau ni de nourriture.

La deuxième intervention a également été réalisé à la suite d’une plainte d’un particulier. Les policiers ont découvert des moutons dans la cave d’une habitation près de la gare du Midi, un mort à l’entrée et plusieurs vivants à l’intérieur. L’association Help Animals précise que ces derniers étaient gardés au milieu de détritus et d’encombrants.

Un barrage filtrant mis en place aux abords d’une ferme à Anderlecht a permis aux policiers de découvrir des moutons dans une camionnette dont les vitres avaient été recouvertes de cartons. Ils étaient destinés à être abattus dans une habitation.

Les animaux saisis par la police ont été confiés aux refuges de Help Animals et du Rêve d’Aby. L’association souligne qu’ils étaient tous dans un état sanitaire préoccupant qui nécessite des soins importants. La plupart des animaux étaient affamés et déshydratés. Ils sont infestés de parasites. Plusieurs souffrent d’une infection purulente et étendue des oreilles.

L’association Help Animals rappelle que l’abattage à domicile, qu’il soit effectué dans le cadre d’une fête religieuse ou non, est strictement interdit en région bruxelloise. Il ne peut se faire que dans un abattoir agréé.

Les pompiers de Bruxelles sont intervenus pour trois barbecues en intérieur en marge de l’Aïd el-Adha

Le premier appel a été reçu vers 13h50. Il concernait un dégagement de fumée sur les façades avant et arrière d’un immeuble du quartier Marius Renard à Anderlecht. Le détecteur CO (monoxyde de carbone) des pompiers s’est déclenché à leur arrivée sur place. Ils ont évacué en urgence sept enfants et trois adultes par la cage d’escalier. Ils faisaient un barbecue sur une petite terrasse, mais toute la fumée rentrait à l’intérieur. Les pompiers ont éteint le barbecue et ont ventilé l’appartement. Personne n’a été intoxiqué. Les occupants ont pu regagner leur logement.

La seconde intervention s’est déroulée à compter de 15h50 dans le quartier Machtens à Molenbeek-Saint-Jean, dans un immeuble de sept étages. Des personnes ont fait un barbecue dans une cheminée et la fumée ressortait par une autre cheminée à un étage supérieur. Ce sont les occupants de l’appartement enfumé qui ont appelé les pompiers après avoir évacué les lieux. Leur détecteur de fumée s’était déclenché. Les pompiers ont ventilé les lieux.

Il y a encore eu une intervention vers 16h05 pour un barbecue au 4e étage dans le quartier Anspach à Bruxelles.

Comme de la viande de mouton était grillée lors des barbecues, Walter Derieuw, porte-parole des pompiers de Bruxelles, lance un appel à la prudence pour les personnes de confession musulmane qui célèbrent ce vendredi la fête du sacrifice, l’Aïd el-Adha, en petit comité chez eux, et ce afin de respecter les restrictions sanitaires pour tasser le rebond de l’épidémie Covid-19.

Belga

Partager l'article

01 août 2020 - 12h11
Modifié le 01 août 2020 - 12h41