Un centre d’accueil pour toxicomanes à Bruxelles fin 2018

Drogue - Yser - AlhambraLa Région bruxelloise négocie en vue d’acquérir un bâtiment devant accueillir d’ici fin 2018 des toxicomanes, rapportent samedi les journaux Sudpresse.

Mené avec l’agence Bruxelles Prévention et Sécurité (BPS) et les ministres chargés de la prévention de la Cocom et de la Cocof, le projet d’ouvrir un centre intégré à très bas seuil d’accès (anonyme, gratuit…) pour les toxicomanes à Bruxelles se concrétise donc. Un budget de 5 millions d’euros lui a été consacré. Le centre effectuera un travail d’accueil et d’accompagnement médico-psycho-social de toxicomanes, leur offrant même éventuellement un logement temporaire. L’idée d’encadrer la consommation d’héroïnomanes qui répondent mal à la méthadone, l’héroïne médicalisée, est aussi à l’étude. « Il y a un consensus au gouvernement bruxellois pour mener cette expérience dès que le gouvernement fédéral nous permettra de le faire », a indiqué aux quotidiens une porte-parole du ministre-président bruxellois Rudi Vervoort. En effet, pour ce faire, il faudrait modifier la loi de 1921 qui punit pénalement ce type de dispositif en dehors du cadre expérimental.

Belga

Partager l'article

12 août 2017 - 15h19