Terrorisme : le niveau de la menace reste à trois malgré les perquisitions à Anderlecht

20150616 - TOURNAI, BELGIUM: Illustration picture taken during a police search at the Tournai CPAS building, Tuesday 16 June 2015, in Tournai. For several weeks, federal police investigated claims of embezzlement. After a big meeting on Friday evening, financial director Ariane Ruffelart was fired, she committed suicide during the weekend. BELGA PHOTO DAVID STOCKMAN

Le niveau de la menace terroriste en Belgique n’a pas été réévalué à la suite de la découverte d’armes par la police dans la nuit de mardi à mercredi à Anderlecht, assure mercredi soir le Centre de crise. Le niveau est donc maintenu à 3 sur une échelle de 4.

Les enquêteurs ont mené la nuit dernière six perquisitions à Anderlecht, dans le cadre d’un dossier de terrorisme du parquet fédéral. Trois kalachnikovs et un riot gun ont été trouvées lors d’une d’entre elles, dans un box de garage. Quatre personnes ont été emmenées pour audition, dont deux ont été placées sous mandat d’arrêt mercredi soir. Les policiers ont aussi mis la main sur trois armes de poing et des munitions, des radios, deux gilets par balles, un feu bleu, un uniforme d’une agence de sécurité, deux uniformes de police, un uniforme de la protection civile et quatre détonateurs. (avec Belga, photo Belga/David Stockman)

Partager l'article

05 juillet 2017 - 20h01