Le Samusocial ne s’occupera pas de l’accueil proposé par le plan hiver fédéral

C’est une surprise : pour la première fois depuis une dizaine d’années, le Samusocial ne s’occupera pas de l’accueil de seconde ligne du plan hiver fédéral, d’une capacité de 300 places, à Bruxelles. L’ASBL n’a en effet pas déposé de candidature, face à la situation financière délicate de l’association.

Selon la Dernière Heure, l’accueil dit de seconde ligne du plan hiver fédéral, d’une capacité de 300 places à Bruxelles, ne sera pas géré par le Samusocial cette année. Le dispositif de nuit devrait revenir à la Croix-Rouge, même si le cabinet de la secrétaire d’État à la Lutte contre la pauvreté Zuhal Demir (N-VA) affirme pour sa part que cet accueil sera avant tout assuré par “un consortium d’organisations”, dont la Croix-Rouge.

Le Samusocial confirme de son côté ne pas avoir présenté de candidature pour cet accueil de 300 places mis en place avec le plan hiver fédéral. “L’année dernière, la gestion du volet fédéral a nécessité d’engager des fonds propres. Certains investissements n’étaient pas couverts par l’enveloppe budgétaire fédérale”, explique le porte-parole de l’ASBL Christophe Thielens à la DH. Face à la situation financière délicate que connaît actuellement le Samusocial, en raison notamment d’une baisse des dons privés, l’association veut d’abord se concentrer sur le plan hiver régional lancé par les ministres de la Cocom Pascal Smet (sp.a) et Céline Fremault (cdH).

Gr.I. – Photo : Belga

Partager l'article

07 novembre 2017 - 07h20