Léopold Storme comparaît ce mercredi devant le Tribunal d’application des peines

Leopold Storme pictured as he is leaving prison in a taxi, on Tuesday 28 February 2017, in Nivelles. Storme was sentenced to 26 years in jail on Wednesday 27 October 2010. He was convicted for the murder on his parents Francois-Xavier Storme and Caroline Van Oost and his sister Carlouchka on 16 June 2007 in their shop in the Brussels Marollen-Marolles neighbourhood.  BELGA PHOTO JEAN-LUC FLEMAL

Léopold Storme (29 ans), condamné par la cour d’assises de Bruxelles à 26 ans de prison en 2010 pour les meurtres de ses parents ainsi que l’assassinat de sa sœur en juin 2007, et qui a été privé de sa liberté lundi, comparaitra mercredi après-midi devant le tribunal de l’application des peines (TAP) de Bruxelles, a indiqué mercredi le parquet de Bruxelles. Le TAP devra se prononcer sur l’opportunité de la révocation de sa libération conditionnelle.

La privation de Léopold Storme est motivée par le non-respect des conditions imposées dans le cadre de sa libération conditionnelle. Léopold Storme s’est présenté jeudi dernier vers 14H00 à l’inspecteur de police chargé du contrôle du respect de ces conditions. Il a reconnu ne pas avoir respecté une de celles-ci, à savoir celle de ne pas consommer d’alcool. Il se trouvait dans un état émotionnel préoccupant, a précisé le parquet de Bruxelles.

Le TAP de Bruxelles a accordé la remise en liberté sous conditions à Léopold Storme le vendredi 24 février dernier. Il est sorti de la prison de Nivelles le mardi après-midi suivant pour résider au domicile de sa grand-mère paternelle à Bruxelles. Parmi les principales conditions figurent l’obligation de ne pas commettre d’infraction, d’avoir une adresse fixe, de répondre aux convocations de l’assistant de justice mais également de poursuivre ses études et son travail psychothérapeutique. (Belga, photo Belga/Jean-Luc Flemal)

Partager l'article

07 juin 2017 - 10h18

Trouvez un emploi avec Stepstone :