Le parlement bruxellois demande au gouvernement de clarifier la position du cdH

20140610 - BRUSSELS, BELGIUM: Illustration picture shows the Brussels and Belgian flags taken during the oath ceremony at the first session of Brussels parliament after last regional elections last month, in Brussels, Tuesday 10 June 2014. The new elected take the oath to become members of the Brussels parliament for the 2014-2019 legislature. BELGA PHOTO NICOLAS MAETERLINCK

Le Bureau élargi du parlement bruxellois, réuni pour la première fois depuis l’annonce de la volonté du président du cdH de ne plus gouverner avec le PS dans la partie francophone du pays et à Bruxelles, a demandé mercredi au gouvernement bruxellois de clarifier la position du cdH en son sein. Il se réunira à nouveau jeudi, à l’issue de la réunion hebdomadaire de l’équipe Vervoort, avant de fixer son agenda de la semaine prochaine, a-t-on appris dans l’entourage du président du parlement Charles Picqué (PS).

Jusqu’à présent, l’assemblée bruxelloise n’a pas modifié son programme. Mercredi matin, la commission Santé débattait ainsi d’un texte d’ordonnance, déposé par Didier Gosuin, Guy Vanhengel, Céline Fremault et Pascal Smet, pour fixer un moratoire en Maison de repos et réorienter l’offre actuelle en convertissant des lits « Maisons de repos » en lits « Maisons de repos et de soins » et places de « Court séjour ». Le projet a été adopté à l’unanimité des commissaires présents, en l’absence de ceux du cdH. Est toujours prévue à l’ordre du jour de jeudi après-midi une commission logement censée poursuivre l’examen du projet de la ministre cdH Céline Fremault sur le projet de réforme de la législation désormais régionalisée du bail à loyer. Au cabinet de la ministre, on indique que Mme Fremault s’expliquera jeudi au gouvernement sur ses intentions. Mercredi midi, le bureau élargi a demandé à la représentante du gouvernement (ndlr: la secrétaire d’Etat Fadila Laanan) de clarifier la position du cdH qui n’est « toujours pas claire », indique-t-on à la présidence du parlement où l’on constate que jusqu’ici il n’y a eu de démission ni du gouvernement régional, ni de la ministre cdH. Une certitude: le groupe de travail du parlement sur la réforme de la gouvernance poursuivra son travail vendredi en planchant sur un texte consacré à la mise en place d’une commission de déontologie, sur le décumul, la transparence des rémunérations privées, le rôle accru de la Cour des comptes pour le contrôle de la transparence des mandats, … (Belga)

Partager l'article

21 juin 2017 - 14h54