Bourgmestre de Bruxelles : Karine Lalieux en première ligne pour le poste

Le collège de la ville de Bruxelles doit se réunir ce jeudi soir, juste après la réunion de la majorité, pour décider de l’avenir de la commune et du poste de bourgmestre, laissé vacant suite à la démission d’Yvan Mayeur (PS). Tout d’abord, deux nouveaux conseillers communaux du PS vont être nommés suite aux démissions d’Yvan Mayeur et de la présidente du CPAS Pascale Peraïta.

Comme nous l’évoquions ce jeudi après-midi, la course à la succession s’annonce particulière vu qu’aucune règle n’est prévue en Région bruxelloise en cas de démission d’un bourgmestre.

Selon nos informations, le poste sera tout de même proposé à la personne ayant réalisé le deuxième meilleur score du parti majoritaire lors des dernières élections communales, à savoir l’échevine de l’Instruction publique Faouzia Hariche. Cette dernière devrait toutefois refuser.

Le poste va alors être proposé à Karine Lalieux, échevine de la Culture et de la Propreté publique et députée fédérale. Il s’agirait de la proposition la plus probable pour l’écharpe mayorale. Elle doit toutefois encore accepter cette responsabilité.

En cas de refus de Karine Lalieux, la proposition reviendrait à l’échevin de l’Environnement Ahmed El Ktibi, toutefois peu disposé à devenir bourgmestre. Philippe Close, chef de groupe au Parlement bruxellois, deviendrait alors le candidat le plus probable en cas de refus.

Toutefois, le MR n’abandonnerait pas l’idée de reprendre le mayorat au PS. Alain Courtois, qui a fait le plus de voix pour le MR bruxellois en 2012, revendique le poste de bourgmestre mais il faudrait alors trouver un accord avec les socialistes, ce qui ne semble pas réaliste. Décision ce jeudi soir, donc. (photo Belga)

  • Duplex de Michel Geyer.

Partager l'article

08 juin 2017 - 18h21

Trouvez un emploi avec Stepstone :