Communales 2018 : Boris Dilliès veut jouer un rôle plus important au sein du MR

Boris Dilliès reste bourgmestre d’Uccle mais le libéral est passé par le chas de l’aiguille. Les libéraux enregistrent une lourde perte mais ont su convaincre les écologistes de venir avec eux et le CDH dans une majorité.

Boris Dilliès se pose des questions quant à l’avenir du son parti et ne se réjouit pas de la situation. “Le MR doit pouvoir être une alternative et faire un travail en interne par rapport aux propositions qu’on est susceptible de faire aux Bruxellois. Quand l’électeur ne vous suit pas, ce n’est pas de sa faute. Cela veut dire qu’on n’a pas su construire un message qui réponde aux adaptations.”

Dans les mois à venir, Boris Dilliès souhaite jouer un rôle dans la recomposition du MR. “Je n’ai jamais avancé masqué par rapport au fait que quand on fait de la politique on doit avoir de l’ambition. J’en ai pour ma commune, ma région et mon pays. Si je peux jouer un rôle je le ferai de manière bien volontaire.”

Des discussions toujours en cours pour la répartition des compétences

Dans l’immédiat, Boris Dilliès consulte le CDH et Ecolo pour répartir les postes d’échevins et la présidence du CPAS. Chez les humanistes, c’est Daniel Hublet, médecin qui siégera au collège. Pour cela, il arrêtera son activité de médecin. Quant à Ecolo, il devrait obtenir la mobilité et la présidence du CPAS.

Reportage de Cyprien Houdmont et Nicolas Scheenaerts

Partager l'article

16 octobre 2018 - 18h03