Découvrez   

Bois de la Cambre : pour Philippe Close, le recours d’Uccle est prématuré

Le recours introduit par la “majorité divisée” de la commune d’Uccle au tribunal de Première instance contre le plan de mobilité du Bois de la Cambre de la Ville de Bruxelles est prématuré en regard de l’évaluation qui a été promise, a affirmé jeudi le bourgmestre de la Ville de Bruxelles Philippe Close (PS). Il a souligné qu’il maintiendrait ouverte la voie de la concertation avec les communes concernées, malgré la voie judiciaire empruntée par Uccle.

Circulation dans le bois de la Cambre : Uccle va introduire un recours contre la Ville de Bruxelles

Le bourgmestre d’Uccle Boris Dilliès (MR) en avait brandi la menace : le collège échevinal a décidé jeudi de contester devant le tribunal de Première instance le plan de mobilité du Bois de la Cambre élaboré par la Ville de Bruxelles, en concertation avec la Région, actuellement soumis à un test. La mesure adoptée par les quatre échevins libéraux et celui du cdH, n’a pas reçu le soutien des quatre échevins Ecolo du collège ucclois.

“Le bien-être des Ucclois compte autant que celui des habitants de la Ville de Bruxelles. Malgré la voie judiciaire, je poursuivrai la concertation avec tout le monde”, a commenté Philippe Close, faisant allusion au processus de concertation ouvert avec plusieurs communes concernées par le plan de mobilité.

Selon Philippe Close, l’évaluation du plan se fera à l’aide de toutes les données disponibles au sujet des trajets et des fréquences pour vérifier si des phénomènes de congestion se produisent. Les critères d’évaluation seront fixés en concertation avec les autres communes parmi lesquelles Uccle et Rhode-Saint-Genèse, a-t-il, encore dit. Se voulant prudent, M. Close a enfin dit que jusqu’ici, la chaos annoncé n’était pas observé.

Belga – Photo/Belga – Thierry Roge

Partager l'article

17 septembre 2020 - 18h53
Modifié le 17 septembre 2020 - 18h53