Schaerbeek : l’ex-échevin Denis Grimberghs ne siègera pas au conseil communal

L’ancien échevin schaerbeekois, renvoyé dans l’opposition, a annoncé dans La Capitale son retrait, après trente ans dans la vie politique.

Denis Grimberghs (cdH) ne siègera pas au conseil communal de Schaerbeek lors de cette nouvelle législature. Échevin de 2012 à 2018 sous l’ancienne majorité, l’homme fort du cdH schaerbeekois a été cette fois renvoyé dans l’opposition : il annonce dans La Capitale qu’il se retire de la vie politique, après trente ans entre des fonctions de chef de cabinet de Jean-Louis Thys (1988-1991), député fédéral (1992-1995), député bruxellois (1995-2009) et finalement échevin.

Denis Grimberghs, qui avait déjà annoncé en 2009 qu’il ne siégerait plus dans aucune instance du cdH, a décidé cette fois de quitter la scène locale également, au lendemain d’un résultat électoral en baisse pour le cdH schaerbeekois. Il souhaite “laisser la place à une nouvelle génération qui mènera une opposition constructive” et “poursuivre un autre type d’engagement politique en restant actif au sein de la société civile organisée”.

Le Schaerbeekois ne souhaite toutefois pas en dire plus sur ses critiques envers son parti notamment. “Je pose certains constats critiques et un diagnostic pour le cdH mais que je vais garder pour moi. Je reste confiant dans le fait qu’il existe aujourd’hui de nouvelles formes d’engagement. Et je ne peux pas imaginer avec tout ce qui se passe qu’il n’y ait pas une réflexion sur l’offre politique”, estime-t-il. Il affirme également qu’il y a aujourd’hui une très large offre politique en Belgique, ce qui peut creuser le fossé entre citoyens et politiques : “Le nombre élevé de protagonistes et leur poids électoral relatif ne permettent pas d’identifier les grands courants. Il y a également une concurrence entre partenaires au moment d’exécuter les programmes, chacun voulant marquer sa couleur.”

Gr.I. – Photo : BX1

Partager l'article

26 décembre 2018 - 07h54